Théo Hakola

Drunk Women & Sexual Water

Drunk Women & Sexual Water

 Label :     Wobbly Ashes 
 Sortie :    mardi 10 juillet 2007 
 Format :  Album / CD   

La voix délicieusement torturée de Théo Hakola refait surface.
Les ballades country enrichies par la diversité des instruments sont agréablement emballées par des envolées accompagnées de trompette, guitare et quelques notes au piano donnent encore un peu plus de fraîcheur à cet ensemble.
Les textes sont certainement très intéressants à l'écoute de ceux chantés en français.
Le son de la section rythmique est très bon et intense, diversifié d'un morceau à l'autre, et c'est dans cette plénitude que les soli s'expriment à merveille. De temps en temps la guitare rythmique laisse place au violon ou à l'accordéon.
Clin d'œil aux titres de Passion Fodder et Bauhaus, "From Little Wolf To Hair of the Dog" est bien rythmé avec sa basse répétitive de deux notes et les phrasés de guitare distorsion nous tiennent en haleine pendant 4 minutes 30.
"The Bed Of His Arms" est plus calme mais très riche avec les jolies sonorités de violon, trompette et piano. "Bed of Rocks" est caractérisé par un bruit métalliques, le ronronnement de moteur de la basse et les jeux de guitares captivants.
C'est avec plaisir que l'on peut écouter "Hunger Burns", une reprise de Passion Fodder, l'ancien groupe à Théo Hakola et "Ballad of a Thin Man" une reprise de Bob Dylan.
Les 7 minutes 30 de "Mon Nom Est Ellen Foster" est une pièce essentielle qui donne encore un peu plus de vitalité à cette œuvre.
Très bon album, de la maturité si on pouvait encore en douter.


Parfait   17/20
par IsidoreDeVinck


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
137 invités et 1 membre :
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :