On The Might Of Princes

Where You Are And Where You Want To Be

Where You Are And Where You Want To Be

 Label :     Creep 
 Sortie :    mardi 19 mars 2002 
 Format :  Album / CD   

Difficile d'étiqueter On The Might Of Princes tant il mélange les genres (indie rock, hardcore, pop, emo...) mais quelle importance?
En tout cas, ce groupe de Long Island dont la carrière fut trop courte (1998-2004) a marqué les corps et les esprits des quelques mélomanes ayant eu la chance de poser une oreille sur un de leurs albums ou d'aller à un de leurs concerts. D'ailleurs un petit français, qui a du être retourné par leur musique, a créé un site en leur honneur alors que leurs disques n'ont jamais été distribués en France.

La deuxième livraison d'OTMOP Where You Are And Where You Want To Be restée donc très confidentielle confirme le prometteur The Making Of Conversation passé totalement inaperçu. La musique proposée par le quatuor gagne en intensité et en maturité. On sent un groupe passionné bien rôdé qui se fait réellement plaisir. Les guitares chevaleresques de Jason Rosenthal et Lou Fontana se marient superbement bien à une section rythmique menée tambour battant par Chris Enriquez qui a remplacé Nicole Keiper alors que la basse est tenue fermement par Tom Orza. C'est aussi sans évoquer ces voix déchirantes et mélodiques qui s'associent magnifiquement. Le groupe affirme une personnalité forte. On peut néanmoins évoquer un petit côté At The Drive-Inien dans la structure alambiquée de certains morceaux mais aussi Thursday pour l'intensité dégagée et le côté cathartique. On a à faire à une suite de passages introspectifs, d'accélérations hardcore, de mélodies à pleurer et d'apothéoses à l'image de "For Meg" qui clôt l'album majestueusement.

En bref, On The Might Of Princes, c'est un son dynamique, chaotique, beau, passionné, mélodique et le plus important vrai. Prêt pour le grand frisson ?


Excellent !   18/20
par Desert Driver


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
410 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?