The A.M.

The A.M.

The A.M.

 Label :     Storm 
 Sortie :    lundi 06 octobre 2003 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

The A.M., ou le summum du groupe ultra mystérieux. Comment 3 types qui ne sortent pas vraiment de nulle part, car furent 'tout simplement' les musicos de Jeff Buckley avant que ce dernier ne décide de se donner une petite 'baignade à perpétuité', ont-ils fait pour laisser ce disque dans un tel brouillard. Car vous pouvez chercher longtemps avant de dénicher à propos de celui-ci une quelconque information à se mettre sous la dent. Et pourtant rien de notable en terme de qualité pour justifier un tel bide, ce "self-titled" est tout à fait honorable, et propose même quelques titres très alléchants ; nos 3 célèbres-inconnus ne sont pas les ex-musicos de Jeff pour rien, ils maîtrisent le rock, aussi revival soit-il, à la perfection (ou presque).
Aux premiers abords, la galette semble juste révéler une musique "rock" des plus classiques : un simple trio guitare, basse et batterie très dominant, de temps en temps légèrement appuyé par quelques instruments à droite à gauche (violon, piano ou synthé, mais qui restent assez anecdotiques), exécute riffs, rythmes et autres solos des plus ordinaires. On peut l'affirmer sans hésitation : la musique que propose The A.M. sur ce disque, vous l'avez donc sûrement déjà entendue mille fois ailleurs.
Et pourtant, l'écoute de ce dernier révèle belle est bien un intérêt pour tous adulateurs de rock progressif-revival, car les bonnes idées voire les petits coups de génies ont en effet lieu ici et là, la formation brille à la fois grâce à quelques petites nouveautés ponctuelles et quelques prises de risques, comme ces essais aux airs désaccordés que sont "If I Was The Sheriff" et "Transgression" mais également par quelques morceaux excellemment bien tournés même si sonnant bien plus familiers ("It's Not For Me", "Deep City Driver", "Chanay"). Et la réussite musicale qu'est ce disque est d'autant plus respectable quand on constate que Michael Tighe n'a pas vraiment les mêmes prédispositions vocales que le regretté Jeff (chants également super communs, pour être plus clair).
Un disque de très bonne facture, qui malgré ses airs communs, prouve que la formation a quelque chose de personnel et d'abouti à proposer. Très plaisant.


Parfait   17/20
par TheWayYouSmiled


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
198 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused