I Pilot Daemon

Happily Depressed EP

Happily Depressed EP

 Label :     Lacrymal 
 Sortie :    décembre 2006 
 Format :  Maxi / CD   

Les quatre types de I Pilot Dæmon viennent de Toulouse, ont beaucoup écouté Breach, Botch, Converge et autre Unsane, et après avoir fait leurs premières armes dans diverses formations, ont décidé d'accoucher sur disque de toutes leurs influences, laissant apparaître toutes leurs aspirations. Bien leur en a pris !

Ce tout premier EP dans la discographie du quatuor suinte de toutes parts l'énergie "botchienne". Cela n'est en aucun cas un reproche: I Pilot Dæmon fait l'étalage d'une débauche de puissance toute caractéristique du combo culte de Seattle. Nous voici donc avec Happily Depressed plongés au sein d'un hardcore féroce et compact.
Tout commençait pourtant "calmement", en apparence du moins: quelques coups de butoir (au nombre de trois exactement), et un bruit assourdissant, lancinant, presque inquiétant, mais surtout annonciateur de la foudre qui allait s'abattre sur nous. Et les choses s'accélèrent et s'emballent pour laisser place au déferlement de rage (héritée donc entre autres de Botch), et "Thorns" fait parler la poudre, à la fois hargneux, insidieusement malsain et porteur d'une tension palpable. Parce que l'une des caractéristiques du hardcore (commune d'ailleurs avec le post-rock), c'est que s'il ne se montre pas tendu, comme joué constamment sur la brèche, l'effet est plus qu'amoindri. Les quatre Toulousains semblent l'avoir donc bien compris. Des 5 véritables morceaux ici présents, il n'y a pas grand chose à redire quant aux intentions du groupe: déverser son hardcore porté par le chant aussi screamo soit-il du chanteur, Romain Barbot.
A la fois saccadées, promptes aux accélérations fulgurantes et chargées d'une intensité toute en puissance, chacune des compositions d'I Pilot Dæmon dévoile la richesse d'un univers, certes très influencé par les formations citées précédemment, mais tellement précis, et maîtrisé magistralement; si bien que le quartette semble habité d'une réelle aisance et d'une inspiration qui ne lui fait aucunement défaut.

Après, Happily Depressed n'est qu'un 6 titres... Vivement la suite, histoire que le quatuor enfonce le clou définitivement !


Bon   15/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
398 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...