3 Guys Never In

3 Guys Never In

3 Guys Never In

 Label :     Artisan 
 Sortie :    mardi 25 janvier 2005 
 Format :  Album / CD   

Natif de Nantes ce trio (Nicolas Mayer, Julien Lheullier et Marc Morvan) a été repéré par le fameux CQFD des Inrocks aux côtes de plusieurs artiste en herbe plus ou moins connus dans le paysage musical, suite aux bénéfices de leur premier EP From Love To Despair qui a ravi pas mal de monde.
Plus proches des racines anglaises que francophone, les 3 Guys Never In ont su séduire le courant indé avec une pop légère et originale enveloppée sur une voix qui traîne une mélancolie.
Véritable coup de cœur pour une musique très variée mélangeant tout pleins de sons comme l'electro-pop, drum'n'bass, pop song à la Burt Bacharach le tout sous un esprit très 60's, car ces messieurs ont plus assidûment écouté le courant de cette génération (Zombies, Beatles...) sans cracher l'actuelle. C'est ce qui fait d'ailleurs tout le charme éclatant de leur musique.
Pas étonnant de se rendre compte que ces trois mecs en question, anciens étudiants en musicologie, sont loin de faire comme tous les autres. Ces jeunes hommes ne sont pas dans le coup, ce qui reste d'ailleurs la phrase clé de leur nom d'emprunt.
Ce premier album éponyme à susciter beaucoup d'effets positifs. Salué par la presse, mais aussi par le public, cet album est vraiment très bon, avec de splendides mélodies, très inspiré par les Belle And Sebastian.
Il comporte 12 morceaux extra ! Dans une aussi belle palette, on découvre un titre qui fait tout de suite sourire "Some Girls Say I'm Bigger Than Others" clin d'œil à coup sûr aux The Smiths. Le très rythmé "From Love Despair" à des faux airs de New Order.
Ne pas épargner la belle et douce ballade "Antique Song" pour les âmes romantiques. L'explosif "Rock'n'Roll Is Nothing To Me". Ou le Muse de chez Muse "Inocent-Blind" qu'on ne peut pas rester une minute sans se dire qu'elle doit forcément appartenir à l'héritage garanti de The Divine Comedy, c'est d'ailleurs cette chanson imparable qui va les faire remarquer aux CQDF.
"I Could Touch The Voice As I'm Close To Silence" c'est le genre symphonie, dans le style Henry Mancini et qui est la plus jolie des façons pour terminer un aussi bel opus.
A l'évidence, nous avons affaire à une des plus belles perle electro-pop frenchy sous rafraîchissant sixties que les petits comme les grands ne pourrons pas repousser d'aussi vite. A découvrir ou à redécouvrir et d'urgence.


Très bon   16/20
par Seona*Lopertin


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
142 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused