Lvmen

Mondo

Mondo

 Label :     Day After 
 Sortie :    2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Six ans.
Six longues années auront été nécessaires à Lvmen pour donner naissance au successeur du sublissime Raison D'Etre. A croire que le quintette tchèque avait disparu définitivement. Mais non, heureusement, déboule ce second album fin 2006. La couleur de l'album ? Du post-hardcore suintant de toute part, pardi !

Et oui, les cinq de Lvmen se sont donnés le temps, et bien leur en a pris. Mondo est un album au son très propre, impeccablement produit, guitares bien en avant assises sur une section rythmique toujours aussi irréprochable... Bref, tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Pourtant, et étonnamment, Lvmen réussit à surprendre son monde en débutant Mondo par un morceau évoluant dans ce style que l'on aime à estampiller "post-rock": guitares claires et limpides soutenues par une tension et une gravité omniprésentes, et (allez !...) c'est un peu de Spiderland de Slint ou de Rusty de Rodan qui revient dans les mémoires.
Passé ce "faux-pas" qui n'en est pas un (loin de là, évidemment), c'est bel et bien le post-core des Tchèques qui va reprendre la main, et ce dès "IX", le second morceau. Et c'est tout l'univers du groupe qui vient exploser à nos oreilles. Entre violence contenue, tension palpable, riffs ralentis et assourdissants, et rythmes fracassants: tout ce qui faisait l'attrait du quintette se fait de nouveau cinglant et sonique.
Sans doute plus accessible que par le passé, le post-hardcore de Lvmen n'en demeure pas moins un exemple de tension et de cohésion. La formation alterne les plans débordant d'une intensité à peine contenue avec les passages à l'agressivité franchement libérée avec l'aisance qui leur était connue dès Raison D'Etre. Riche jusqu'à en devenir quasiment morriconienne sur l'excellent "XI", la musique de Lvmen ne laisse la place à aucune concession: Mondo est un monolithe ténébreux, véritable concentré d'un rock torturé jusqu'à la moëlle jusqu'à en devenir même malsain, et prompt aux déflagrations les plus retentissantes.

N'ayant rien à envier aux regrettés de Breach et encore moins à Isis ou Cult Of Luna, l'écriture de Lvmen s'est affinée, personnalisée comme pour mieux nous désarçonner. Ces types-là ont une nouvelle fois réussi leur coup ! Sans doute moins surprenant que Raison D'Etre, mais ne boudons pas notre plaisir !


Très bon   16/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
131 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :