Datarock

Datarock

Datarock

 Label :     Yap 
 Sortie :    lundi 25 juillet 2005 
 Format :  Album / CD   

Fredrik Saroea and Ketil Mosnes sont 2 types complétement allumés. Alors que l'on ne s'étonne pas qu'un tel disque puisse naître d'un tel combo.
Mais qui aurait pû imaginer un tel assemblage ? Du funk mélangé à du soft electro, arrosé par ci et par là par beaucoup de dance, le tout pensé plus ou moins rock (histoire de ratisser une clientèle encore plus large).
Le coup était donc très risqué, et puis finalement, en ce mois de juillet 2005, le disque apparait comme une véritable réforme musicale, un furieux dépaysement. Une secousse groovy tellement puissante qu'elle métamorphosera nos 2 compères créateurs du petit projet délirant en 2 super stars internationales, maitres d'un tout nouveau genre (qui n'attendra plus que d'exploser un bon coup pour devenir ce qu'il est de nos jours).
Et pour finir sur un grand coup (tant qu'on y est), nos 2 tarés vont en plus se démarquer grace à leur style inimitable et kitschissime: combinaisons d'astronautes au couleurs pétantes et bien vulgaires, énormes lunettes de soleil, le tout monté sur 2 vélos bien rétros dans le genre: le bon vieux raleigh style bmx. Remettre le raleigh à la mode ! Si c'est pas un coup de génie !
Bref, ils ont l'air con, mais ils s'en foutent, et le prouvent sur la galette: musique très bougeante, franchement souriante voire complètement délirante, et ce coté léger et ce sérieux totalement négligé facilitent grandement l'accès à leurs compositions, d'où leur succès.
Et même quand les mélodies sont délaissées, le duo arrive sans difficulté à faire un énorme tube, en se moquant par exemple de la vie sentimentale des geeks et autres no-life ("Computer Camp Love"). Le reste tourne entre mélodies totalement jouissives ("Fa-Fa-Fa", "Princess", "Sex Me Up") et lyrics décadents ("I Used To Dance With My Daddy", "Computer Camp Love", "Bulldozer").
Notez aussi leur capacité à réaliser de remarquables essais electro-psychés et de parfaitement les loger au milieu de ce grand n'importe quoi ("Ugly Primadonna", "The Most Beautiful Girl").

Si c'est pas de la maitrîse de pro ça !


Parfait   17/20
par TheWayYouSmiled


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
106 invités et 1 membre :
Nicast
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques