Magazine

The Correct Use Of Soap

The Correct Use Of Soap

 Label :     Blue Plate 
 Sortie :    1980 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Magazine fut honteusement ignoré par la critique durant toute son existence. Injustice quasi-inconcevable aujourd'hui à l'écoute de leur magnifique premier album bien sûr, mais aussi de The Correct Use Of Soap. Troisième album du groupe contenant 9 perles que chacun se doit d'intégrer à sa parure post-punk.
Sur cet opus, l'habituelle teinture dépressive du rock arty de Magazine disparaît au profit d'ambiances plus riches en émotions. Ce qui peut paraître bien étrange lorsque l'on sait qui produit l'album : Martin Hannett... N'empêche, Magazine réussit là un album presque... joyeux si j'ose dire. Si les thèmes abordés restent toutefois sombres, les lyrics d'Howard Devoto sont en tout cas plus revendicatrices que dépressives. Les titres sont d'ailleurs assez évocateurs : "You Never Knew Me", "I Want To Burn Again", "Because You're Frightened"...
The Correct Use Of Soap nous montre également un groupe qui intègrent et maîtrisent parfaitement des tonalités funky et soul. La reprise de Sly & The Family Stone, "Thank You (Falettinme Be Mice Elf Agin)" est en ce sens exceptionnelle, et redonne toute sa signification au mot 'reprise' ou plutôt 'réappropriation'. "I'm A Party" est un mélange réussi de new-wave et de soul sublimé par des choeurs féminins vaporeux. Si la très bonne "Sweetheart Contract" est le dernier single de Magazine a s'incruster dans les charts anglais, le clou de l'album est assurément la chanson de clôture : "A Song From Under The Floorboards" à la ligne de basse entêtante et aux 'La la la la la' que vous chanterez facilement sur le chemin du travail afin de vous mettre de bonne humeur (ce qui j'en conviens n'est jamais chose aisée à ce moment-là de la journée...).
La courte carrière de Magazine (4 ans à peine) a tout de même engendré deux albums essentielles du post-punk. Ainsi, The Correct Use Of Soap est un nouvel élément à apporter à la démonstration de la thèse du complot mondial qui aurait eu pour seul et unique but d'instaurer dans les années 80 la médiocrité sur les ondes. Renvoyant le rock'n'roll et ses plus fidèles défenseurs dans l'underground.


Excellent !   18/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
127 invités et 1 membre :
Twilliam
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :