Vashti Bunyan

Just Another Diamond Day

Just Another Diamond Day

 Label :     Philips 
 Sortie :    1970 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Artiste culte, Vashti Bunyan est connue des plus jeunes pour son retour inopiné en 2005 grâce aux soutiens de quelques admirateurs de renom comme Devendra Banhart ou les new-yorkais d'Animal Collective . Mais avant cela, l'anglaise sortit en 1970 cet album qui restera donc pendant 35 ans l'unique témoignage de cette artiste hors-norme.
Vashti Bunyan était promis dans les années 60 au succès planétaire sous la houlette d'Andrew Loog Oldham, célèbre manager des Stones, qui voulait en faire la Marianne Faithfull du folk. Mais le succès de ses premiers singles fut plus que mitigé. Vashti Bunyan se retira volontairement en 1968 de la vie londonienne effervescente. Autrement dit à cette époque-là, retirer du monde. Elle parcourut alors le Nord de l'Ecosse ou l'Irlande à bord d'une roulotte...
C'est donc dans cet état d'esprit vagabond, libre qu'elle enregistra ce fabuleux Just Another Diamond Day. Il est très difficile de mettre en avant certaines chansons plus que d'autres tant l'ensemble de ces petites vignettes folk touchent à la perfection absolue. N'y voyait donc qu'une préférence personnelle si je vous cite à titre d'exemple la splendide "Where I Like To Stand", la comptine "Liliy Pond" ou peut-être la plus connue "Just Another Diamond Day". Mais la chanson qui devrait faire l'unanimité est sans aucun doute la bouleversante "Swallow Song" à la réaction lacrymale certaine chez n'importe quel auditeur un tant soit peu sensible.
Just Another Diamond Day est produit par une sommité du folk anglais, Joe Boyd, qui s'occupa entre autre de Nick Drake. Et c'est vrai qu'on ne peut s'empêcher à l'écoute du folk fragile et délicieux de Vashti Bunyan, de penser à l'illustre poète suicidé. Mais la comparaison ne s'arrête pas là puisque l'album bénéficie également des arrangements subtils de Robert Kirby. Celui-ci travaillera quelques mois plus tard avec Nick Drake sur son deuxième album. Ajoutez à cela la participation de certains membres du Fairport Convention et de The Incredible String Band, et vous obtiendrez au final un album qui se hisse effectivement au niveau des chef-d'oeuvres de Nick Drake. La grâce aérienne qui touche cet album est du même acabit mais sur un ton général qui confine au receuillement pastoral.
Vashti Bunyan ne connut pas plus de succès avec cet album qu'auparavant et déçue, elle retourna dans une ferme où elle vécut sans savoir un seul instant le buzz incroyable qui se développa autour d'elle et de cet album. Ce n'est qu'en l'an 2000 que Just Another Diamond Day fut réédité pour la première fois. L'album autrefois introuvable relança la carrière de cette artiste de légende et lui permis de signer en 2005 un très bel album mais qui n'atteint pas toutefois la qualité désarmante de ce magnifique Just Another Diamond Day.


Exceptionnel ! !   19/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
333 invités et 2 membres
Zebulon
Arno Vice
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused