The Album Leaf

Into The Blue Again

Into The Blue Again

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    mardi 24 octobre 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Jimmy Lavalle, qui se cache derrière ce pseudo, fait partie des artistes qui savent manier complexité et évidence. A l'instar de Sigur Ros, avec qui il a collaboré sur son précédent album, sa force est de savoir trousser des chansons pop d'une limpidité exemplaire (cf le single "Always For You"), et des plages instrumentales élégiaques et oniriques, (ici "Red-Eye" ou "Broken Arrow"), ou se mêlent arrangements electro, plages de violon...
Mais la force de ce disque réside encore plus dans les découvertes que l'on fait lorsqu'on explore littéralement ces morceaux d'une oreille attentive pour découvrir là un écho qui évoque le chant des sirènes, ailleurs des arrangements nostalgiques d'une musique d'autres latitudes, et on comprend alors que l'impression de sérénité et d'évidence qui se dégage de ce disque repose sur une complexité et un soin très particulier apporté à chaque élément. Une démarche artistique à saluer au plus haut point !


Excellent !   18/20
par Tamino


 Moyenne 12.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 01 février 2007 à 21 h 54

Into The Blue Again est l'oeuvre d'un fainéant. Et tous ceux qui ont apprécié à sa juste valeur l'excellent In A Safe Place s'en rendront compte. Car LaValle ne se contente pas de ressortir les mêmes ingrédients (Rhodes, petites touches électro et cordes), il nous ressert aussi les mêmes ambiances, les mêmes mélodies... A tel point qu'Into The Blue Again a des allures de clone.

Et comme tout clone qui se respecte, il est insipide, sans vie. Car alors que son prédecesseur dégageait une puissance visuelle incroyable, évoquant les grands espaces, des contrées glacées, ce "nouvel" album ne fait jamais rêver, ne fait jamais voyager. Il ennuie, tout simplement.
Plus de douceur ici, juste un maniérisme trop poli pour être honnête (voir le single fade "Always For You"). Plus d'univers à part, juste un son; identifiable entre tous, c'est vrai, mais qui peine à exister sans mélodie correcte ni force intérieure.

Tout est trop bien produit, trop bien huilé pour qu'on y décelle une émotion quelconque. Seuls subsistent au milieu de ce désastre "Red Eye" et "Broken Arrow" qui rappellent de loin la grâce d'In A Safe Place...

Une des grandes déceptions de l'année 2006, sans aucun doute.
Insipide   7/20







Recherche avancée
En ligne
331 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :