The Glove

Blue Sunshine Deluxe Edition

Blue Sunshine Deluxe Edition

 Label :     Polydor 
 Sortie :    mercredi 16 août 2006 
 Format :  Compilation d'inédits / CD   

Remettons tout d'abord le projet The Glove dans son contexte.
En 1979 Robert Smith et Steven Severin se rencontrent à Londres au YMCA. Le courant passe et un projet de collaboration est vite envisagé. Mr Smith se plonge à corps perdu dans The Cure jusqu'en 1982, date d'implosion du groupe après la tournée de Pornography et passe pas mal de temps avec les Siouxies en tant que guitariste.

Il faudra attendre 1983 pour que le projet The Glove naisse. Le duo expérimente, sous grande dose d'acide, différentes directions musicales psychédéliques afin d'éviter d'arriver à croisement entre les musiques de The Cure et Siouxies.

Le seul hic est que Chris Parry interdit à Robert Smith de chanter les morceaux, mettant en avant l'exclusivité que Robert Smith a avec Fiction, lui interdisant de chanter hors The Cure.
La chanteuse (inexpérimentée) Landray est donc dénichée.
En résultera le disque que l'on connait, délirant à souhait.

Tout l'intérêt de cette réédition tient dans le deuxième CD, offrant toutes les démos enregistrées par Smith avant l'arrivée de Landray.
La qualité du son de ces démos est proche des versions finales et sont musicalement assez fidèles, avec quelques lignes de guitares différentes.
Et Blue Sunshine prend toute son ampleur...
La voix de Smith sur tous les titres donne toute son épaisseur au projet et montre a quel point la voix de Landray était féblarde.

Le ton va de la pop ("Sex-Eye-Make-Up", "Mr. Alphabet Says") au carément étouffant ("Orgy" n'était déja pas trés riant mais avec les cris voir hurlements de Smith superposés, le titre est glauque à souhait, "Perfect Murder" démoniaque). Les voix ont énormément d'écho, ajoutant au coté psyché. Toutes les plages musicales du premier disque ("A Blues In Drag", "Relax") sont accompagnées du chant de Smith. Nous sommes en présences des 2 titres les plus mélancoliques.

Il en ressort donc un disque complètement différent, beaucoup plus cohérent et abouti.
Le son a parfois quelque peu vieilli, mais est révélateur de cette époque et de la qualité créative de ces deux hommes, échapés de leurs univers respectif pour créer une oeuvre unique.


Excellent !   18/20
par Shiboome


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
255 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?