Looking For John G.

Rosse

Rosse

 Label :     Distile 
 Sortie :    jeudi 01 juin 2006 
 Format :  Album / CD   

Après une démo (3 titres, autoproduits) déjà très remarqué parmi la masse de groupes parisiens existante, on espérait vraiment que Looking For John G. saurait répondre à toute les attentes qu'ils ont pu suscité, au vu de leurs nombreuses prestations scéniques. Rassuré, on sent d'ores et déjà sur "Axis Of gold" que les choses ont beaucoup changé. Certes la production de Rosse est dirigée par l'un des lieutenants du gang "Electrical Audio" (Lionel Darenne) mais il faut bien l'avouer, les performances techniques de chacun sont bien et bien là. A commencer par le plus gros changement; la voix. Car non content de nous refourguer des plans de basse à t'arracher le thorax, Guillaume (basse/chant) assure un chant irréprochable et évolutif. En effet, le disque ouvre sur une voix plutôt tranquille (on pense beaucoup à Blonde Redhead), mais dès le second titre "Boredom In Slow Motion", les choses ne sont plus tout à fait les mêmes... Qui a lâché Eugene Robinson? D'ailleurs c'est sur ce morceau qu'on se prend la première baffe guitaristique (1min18)! Malgré un défaut de son clair, Adrien (guitare, donc) nous assène de plans lézardiens malsains propulsés par un son saturé à te trouer le slip (autre exemple si vous n'êtes toujours pas convaincu: "Derrabas" 2min18... là on ne peut plus discuter !). La genèse de John se forme, les molécules harmoniques s'enlacent autour d'une véritable colonne vertébrale rythmique irréprochable. Puissant, ultra carré et bien senti, comme sur "Paw Paw Paw", Brice (batteur, évidemment) solidifie se corps anguleux et malade. Les plans s'enchaînent (trop parfois?), s'en jamais s'essouffler. Mais où vont-ils chercher des structures aussi tordues? De la montée puissante de "Sounds Like Inverness" au math-core de "Poney D", le groupe surprend en passant la saga du rock contemporain en revu... Comment ça, c'est déjà fini ? Trop court? Sans doute (il n'y a malheureusement que 6 titres), néanmoins nous savons désormais un peu plus qui est John G. Bravo !

PS: À noter un très beau packaging réaliser par Fabrice Montignier...


Très bon   16/20
par Sbd


  En écoute : https://lookingforjohng.bandcamp.com/album/rosse


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
410 invités et 3 membres
François Corda
Nykobouk
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?