One Inch Punch

Tao Of The One Inch Punch

Tao Of The One Inch Punch

 Label :     Hut 
 Sortie :    lundi 16 septembre 1996 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

A l'heure où un bon paquet s'extasient sur She Wants Revenge, beaucoup ont manqué l'aventure avortée de Justin Warfield durant la seconde moitié des nineties. Il y a bien eu une vie avant, de quoi se mordre les doigts...
One Inch Punch avait pourtant bien plus de qualités que son groupe d'aujourd'hui, la principale étant une identité inédite bien à lui. Entre post-rock groovy, trip-hop sale et rock grungy sombre, ce premier essai de Warfield en binôme n'aura pondu que ce Tao Of One Inch Punch, mais bien suffisant pour être le meilleur témoignage de l'éclectisme du garçon. Bien avant l'époque où il allait commencer à être aussi commun que ridicule de poser un flow sur des épaules de guitares saturées (Limp machin, Papa truc, Linkin bof...), Warfield brille tout autant dans un rap précis qu'un chant suave et sexy se liant à la perfection aux six-cordes graveleuses et aux samples malfichus...
Car l'une des autres puissantes caractéristiques de qualité de ce projet abandonné réside dans l'habileté à passer sans encombres d'un rock imitant un Thurston Moore poppy sur "Take It In Stride" à un hip-hop cadencé typé east-coast sur le diabolique "Metaphysics", lorsque les deux ne se fondent pas dans un même titre. Une mixture solide de styles que beaucoup n'arrivent toujours pas à concilier avec justesse de nos jours. L'entrée grondante "Just Enough" et bien entendu le single "Gemini", au rythme lourd et hypnotique, en sont les plus beaux représentants, en particulier le dernier avec ses couplets du bout des lèvres et ses refrains en MC. La combinaison a ainsi l'air d'étoffer l'inspiration des deux musiciens pour ainsi assouvir tous leurs désirs de composition : de nous emmener vers une ambiance semi-indus (presque Nine Inch Nails) sur "Wallflowers", ou une zone de douceur sur le (tri)p(h)op-rock de "If"... Qu'importe la forme sous laquelle elle se déploie, la voix de Warfield est irréprochable, jusqu'à être parfois la seule bouée de sauvetage d'un morceau sans grand intérêt ("Represent" n'a rien de captivant, mais ça rap dur !).
Tao Of The One Inch Punch fait partie de ce genre de petits disques, sans génie ultime mais motivé jusqu'à la moelle, qui embellissent le souvenir que nous gardons de la fin des années 90.


Parfait   17/20
par X_YoB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
163 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches