The Vines

Vision Valley

Vision Valley

 Label :     Capitol 
 Sortie :    mardi 04 avril 2006 
 Format :  Album / CD   

Quoiqu'on en dise, j'ai énormément apprécié Winning Days... peut être même plus que Highly Evolved ! D'emblée, je précise que, dans cet article, j'éviterais d'utiliser des comparaisons scabreuses entre The Vines et deux autres groupes ayant eu une forte influence sur la scène rock en général ! (Vous ne voyez pas ? Mais si, ce groupe qui faisait des Unplugged entouré de bougies et l'autre qui provoquait l'hystérie partout où il passait... Ça ne vous dit toujours rien ? Bon, tant pis !). Maintenant, c'est vrai que c'était il y a prés de 2 ans... et qu'avec du recul, il n'est pas si exceptionnel que ça, ce deuxième album... bah ! J'ai probablement des goûts musicaux de merde, mais je les assumes !
Quoiqu'il en soit, et, encore une fois, quoiqu'on en dise, j'ai eu envie de prêter une oreille à leur dernier opus Vision Valley (à cause, notamment, du fait que leur dernier single passe en boucle à la radio... Ironique, quand on connaît le titre du dis single !) et répondre, par la même occasion à la question qui me turlupinais : "Sont-ils, ou ne sont-ils pas, mort ?".

"Anysound" commence bien vite... 'Merde !', me dis-je, 'ce petit enfoiré de Craig Nichols sait décidément faire de la musique efficace !'. Et il sait aussi se faire désirer ! Les morceaux de moins de 2 minutes sont définitivement la marque de fabrique de ces australiens tout en fureur ! Je ne vais, évidemment pas en rester là... vite, un autre morceau ! "Nothin's Comin", "Candy Daze"... je ne décroches toujours pas ! On retrouve tout ce qui a fait le succès du groupe ! Des riffs tantôt assassins, tantôt doucereux... et puis cette voix !
Viens LA chanson équivalent le "Autumn Shade" de Winning Days : "Vision Valley"... elle lui ressemble fortement d'ailleurs ! Dommage ! Et donc, voilà ! Une fois "Don't Listen To The Radio" passé, le constat est le suivant : "Ces cinq premières chansons résument assez bien l'album en lui même, à savoir du rock et des ballades... le tout s'alternant joyeusement et sans grande surprise sur les 7 morceaux suivants !" J'avoue, malgré tout, que j'ai bien apprécié le "Spaceship" final ! Il y a de quoi se laisser entraîner !

Au sortir de cet album, je ne peux m'empêcher d'être extrêmement enthousiaste... jusqu'à ce que je le réécoute une nouvelle fois et que je me rende compte que, somme toute, ça n'a rien d'exceptionnel ! En résumé, The Vines c'est une énorme bombe ! Quand ça explose, ça fait pas mal de dégâts (et beaucoup de bruit!)... Et puis par la suite, on s'aperçoit qu'après un passage fulgurant, il ne reste pas grand chose... Malgré tout, je continue d'apprécier leur musique ! J'ai peut être des goûts de merde, mais je les assumes !


Correct   12/20
par Mojo Pin


 Moyenne 13.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 14 mai 2006 à 20 h 02

Ma foi non, apprécier cet album de The Vines, ce n'est pas avoir des goûts de merde. Certes, cet album est un brin court (31 minutes, pas plus) et il n'apporte pas grand chose d'original, mais il est tout de même très bon. Craig Nicholls a un sacré talent pour écrire des mélodies qui claque, et puis il chante bien. On ne s'en rend pas trop compte parce qu'il a tendance quand même à péter son câble quand il chante (à ce titre, les performances en live sont légendaires : "Get Free" chez David Letterman), mais il a une sacré voix.

Mais surtout, cet album reprend l'une des qualités propre à "Highly Evolved" et à "Winning Day" (que moi aussi, je l'avoue, j'ai aimé) : il distille une ambiance. Il y a un truc, et cette ambiance est différente des deux différents albums (le changement de producteur y probablement pour quelque chose, en tout cas ça s'entend).

Il est à noter que les ballades sont splendides. "Vision Valley" est une sorte de "Boulevard Of Broken Dreams" améliorée. "Going Gone" est super sympa, mais surtout "Spaceship" clôt magistralement l'album, dans un style qui tranche radicalement avec le style Vines.

On regrettera tout de même l'absence de Patrick Mattews, qui, finalement, apportait quelque chose dans le chant.

Du bon !
Bon   15/20







Recherche avancée
En ligne
229 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?