Mark Eitzel

Candy Ass

Candy Ass

 Label :     Cooking Vinyl 
 Sortie :    lundi 03 octobre 2005 
 Format :  Album / CD   

Mark Eitzel est en quelque sorte une définition de la grande classe. Que ce soit avec l'American Music Club ou en solo, ses chansons sont toujours épatantes. Considéré, à juste titre, aux états unis comme un des meilleurs auteurs compositeur interprète de sa génération, son œuvre reste cependant assez confidentiel de ce coté ci de l'atlantique.
Dès les premières notes, on se souvient de son groupe (ceux qui ne le connaisse pas découvre et apprécie): musique dépouillé, voix calme mais jamais totalement apaisée et surtout une émanation d'émotions comme en voit pas si souvent, loin de la ! La suite montre une certaine évolution avec des titres instrumentaux comme "Cotton Candy Tenth Power" ou le surprenant "A Loving Tribute To My City" à la rythmique très electro avec en fond une voix de fille passé elle aussi à la moulinette électronique. On notera la présence aux instruments de membres de Calexico sur le titre "Green Eyes", qui nous gratifie d‘un agréable jeu d‘accordéon. Tout ceci pourrait être presque parfait s'il n'y avait pas des titres comme "Cobh"ou "Guitar Lover" assez ratés. Trop long, pas de mélodie sur laquelle se reposer. Deux titres assez chiant qui plombe un peu le disque.
Dans cet ensemble assez inégal émerge quelques perles qui en font un disque tout à fait recommandable à défaut d'être indispensable.

En 2005, plus de 15 ans après ses premiers pas discographiques, Mark Eitzel que ce soit en solo ou avec son groupe qui s'est reformé, à encore des choses à dire. Et quand c'est dit avec le talent d'un artiste hors norme tel que lui personne ne s'en plaindra.


Sympa   14/20
par Mozz


  En écoute : https://markeitzel1.bandcamp.com/album/candy-ass


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
214 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :