Destroyalldreamers

À Coeur Léger Sommeil Sanglant

À Coeur Léger Sommeil Sanglant

 Label :     WAM 
 Sortie :    lundi 01 novembre 2004 
 Format :  Album / CD   

Avant de découvrir la musique d'un groupe, certains indices peuvent induire un a priori favorable. Par exemple, le nom Destroyalldreamers est tiré de la pochette de l'album He Has Left Us Alone But Shafts Of Light... de A Silver Mount Zion. Il y a plus malheureux comme indication !

Mais, ne pas s'y tromper : Les influences nous renvoient autant à la dream pop et au shoegaze qu'au post rock contemporain. L'album est d'ailleurs composé de neuf plages moins longues et plus accessibles que ce que font la plupart des autres groupes instrumentaux canadiens.

En fait ce choix de nom n'est peut-être pas si heureux... Parce que la musique, loin de la tristesse des rêves brisés, entraîne l'auditeur dans un voyage autant onirique et poétique qu'exaltant.

Faut-il que la scène montréalaise traverse une folle effervescence pour qu'on ne puisse s'arrêter sur pareil album et qu'on le laisse passer quasi-inaperçu ? !


Intemporel ! ! !   20/20
par Thibaut


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
216 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused