Jerry Cantrell

Boggy Depot

Boggy Depot

 Label :     Columbia 
 Sortie :    samedi 04 juillet 1998 
 Format :  Album / CD   

Un magazine de musique rock orienté 13-20 ans (celui qui alterne en couv' Placebo et Muse) avait écrit que le premier effort solo de Jerry Cantrell, Boggy Depot, était country.
Moralité de cette histoire : en plus d'avoir mauvais goût les journalistes de ce mensuel ont les nerfs auditifs dans un état lamentable.

Lors de la sortie de cet album solo où le guitariste d'Alice In Chains est accompagné de Mike Inez et de Sean Kinney, tout le monde s'accordait sur un point : Alice était alors un groupe mort.
D'où le besoin ressenti par Mr. Cantrell de débuter une carrière solo et de voir s'il était capable d'assurer vocaliquement parlant le temps d'un album.
Et oui, il en est capable, le bétail. Sa voix n'a rien d'extraordinaire et n'est pas trop hésitante (du reste, il avait déjà chanté avec Alice : Got Me Wrong, Heaven Beside You...) mais est suffisamment passe-partout pour ne pas lasser. Certes elle est limitée mais ça, Jerry en est conscient et ne la pousse pas trop loin.
En revanche, le reste, hum... Quelques morceaux retiennent l'attention, comme "Dickeye" qui ouvre très bien l'album avec son gros riff metal comme on l'aime, le très alicien "My Song" (et la meilleure chanson), "Settle Down" qui sonne grunge 1995, "Cold Piece" et ses cuivres... Et c'est à peu près tout.
Le reste est déroutant et hésite entre ballade rock FM ("Between", l'hyper prévisible "Hurt A Long Time") et horreur genre Metallica époque Load / Reload ("Breaks My Back", "Devil By His Side"). Les mélodies ne sont tout simplement pas à la hauteur du boulot habituel du bonhomme.
Le plus incompréhensible est la guitare de Jerry, pourtant point fort d'Alice, ici incompréhensiblement discrète. Même le piano utilisé semble plus incisif ! En fait, il manque ici un singulier coup de fouet, notamment sur "Jesus Hands".

Le sentiment général est celui d'un rendez-vous manqué. Mais on sait Jerry Cantrell capable de mieux, et il nous le confirmera avec son second album.

Et messieurs de R... M.., soit vous écoutez vraiment les disques, soit vous vous procurez au plus vite des coton-tiges.


Moyen   10/20
par Thinwhitejs


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
353 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques