I, Robot

Et Cetera

Et Cetera

 Label :     Immigrant Sun 
 Sortie :    mardi 28 mai 2002 
 Format :  Compilation / CD   

I, Robot est un groupe américain condisciple de Saetia dans le milieu des années 90 et influencera pas mal la scène screamo dont notamment Yaphet Kotto.
Et Cetera est une sorte d'hommage au groupe ; l'album sortant après la séparation de ses affiliés et regroupant leur unique EP, quelques titres inédits et des enregistrements scéniques.
Autant être honnête dès le début de cette chronique : Et Cetera n'apporte rien de neuf par rapport à leur EP éponyme.
Pourquoi ? Parce que les enregistrements live sont d'une qualité déshonorante proche de l'abjection et que les titres inédits jusque là auraient bien mieux fait de conserver ce statut et de rester enterrés dans l'anonymat.

Ceux qui posséderaient –par chance- leur unique cercle phonique peuvent donc arrêter la lecture ici. Quant aux autres, Et cetera est l'occasion ultime de faire ressurgir I, Robot de l'ombre qui les aura presque continuellement absorbés et probablement poussés au divorce.
Un peu à l'image de Saetia, I, Robot est un groupe précurseur qui offrira la reconnaissance et un succès relatif à ses suiveurs tout en n'encaissant pas les gratifications qui auraient été plus que légitimes.
Il s'agit ici d'un groupe qui rend les frontières du rock noisy, du screamo et du post hardcore absolument abstraites, invisibles et insaisissables.
Certainement pas dénudé d'inventivité ni de qualités techniques, I, Robot est un combo qu'on regrette encore et qui n'aura finalement sorti qu'un maigre EP sur toute sa courte carrière.
Mais n'est-ce pas là tout le charme de faire fureur avec si peu d'armes discographiques ?


Bon   15/20
par X_Cosmonaut


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
1728 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...