Come

Don't Ask Don't Tell

Don't Ask Don't Tell

 Label :     Matador 
 Sortie :    mercredi 26 octobre 1994 
 Format :  Album / CD   

Avant d'entamer une carrière solo, Thalia Zedek fit partie de groupes rock affectionnant les sautes d'humeur soniques basées sur la voix de la dame, et sur des guitares et une rythmique épileptiques. Come en fait partie et fait étalage, sur cet album, de son talent en la matière.
Les sons bluesy séchements produits précédent des montées soniques et vocales et s'y heurtent, Thalia accentuant le tout de sa voix rocailleuse, puis le rythme retombe, se fait plus posé, pour finalement nous entrainer dans un fracas sonore magnifique.
"Finish Line" qui débute cet album en est la parfaite représentation et pendant dix titres, on traverse avec délices le monde de Come. Un univers tourmenté, contrasté, passant sans vergogne de la quiétude à la colère, de l'apaisement à l'extrême agitation, dirigé avec maestria par la voix unique de Thalia, à l'image de morceaux comme "Mercury Falls", "Poison", "String" ou "In-Out".
Ce groupe a un petit coté Sonic Youth de par ses rythmes aléatoires, mais aussi et surtout son identité propre, et un talent énorme.
Et s'il est des artistes injustement oubliés, COME fait incontestablement partie de ceux-ci.
Superbe album.


Très bon   16/20
par Thurstonwill


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
366 invités et 1 membre :
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :