Quicksand

Slip

Slip

 Label :     Universal 
 Sortie :    mardi 09 février 1993 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

VER-TI-GI-NEUX, cet album est tout bonnement vertigineux !
A l'instar des deux plongeuses en plein vol de la pochette, la musique de Quicksand est acrobatique, entre riffs ravageurs, séquences emo et envolées noise on retrouve tous les ingrédients nécessaires et l'innovation suffisante pour faire de cet album une référence incontournable des années 90.
Ce Slip est le premier album de Quicksand, emmené par Walter Schreifels, ex-chanteur des Gorilla Biscuits, et dépasse tous les espoirs et l'attente nourris par ce projet qu'est Quicksand (sables mouvants !).
Le style de Quicksand est assez difficile à définir j'ai lu récemment qu'il s'agissait d'un style de post-hardcore à la Fugazi assaisonné de metal indie à la Helmet et de noise.
D'un point de vue personnel je dirais que c'est bien plus que ça car ce groupe possède une identité forte servie par des compositions de tout premier ordre et un chant toujours sur le fil qui évoque une rage contenue et maîtrisée, tout cela combiné frôle l'excellence et flirte avec la perfection!
Une grosse claque dans la gueule en douze morceaux courts, incisifs,mélodiques et virevoltants qui maintiennent la pression pendant toute la durée de l'album ce qui est assez rare pour être souligné !
Plus de dix ans après, cet œuvre est toujours aussi magnétique, moderne et innovante, peu de groupes se risquent aujourd'hui à la "haute voltige" de peur de se casser la gueule mais surtout de ne pas toucher un public malheureusement versatile et conquis par la facilité d'accès des modes. J'ai envie de dire à ces groupes là qu'accessibilité et virtuosité sont deux valeurs compatibles, elles sont incarnées par des groupes comme Quicksand !
Laissez vous glisser dans les sables mouvants de Slip (pas du votre hein ?) et enfoncez vous dans l'univers de Quicksand, vous avez la chance de rattraper le temps perdu et d'honorer de vos oreilles cet œuvre singulière qui n'a connu qu'un succès d'estime! !


Excellent !   18/20
par Interpolian


 Moyenne 18.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 25 juin 2007 à 17 h 14

New York 1993, après la déflagration Rage Against The Machine, de nombreux groupes furent signés et mis en lumière sur ces musiques extrêmes, noisy, fusion, bref, rock.
Je me souviens de se sticker que j'ai pu trouver sur la cassette de Slip 'make some fucking noise', qui m'a mis la puce à l'oreille. Je ne le regrette pas. Cet album fait partie des plus grands albums de rock hardcore (quoi que certains préféreront émocore) de tous les temps.

Les guitares sont à l'affût, vertige des ambiances, glaciales atmosphères, rythmes infernaux, et tout ça dans une ligne mélodique digne de Nirvana... La colère est omniprésente, la voix de Walter Schreifels qui brise le silence, qui n'abdique jamais, qui vous dit d'aller jusqu'au bout de nos forces, sublime les compositions sombres et tenebreuses de Tom Capone le guitariste, Sergio Vega le bassiste et Alan Cage le batteur. On retrouve des moments d'accalmie magnifiques, comme une vague qui grandit et prédit le cap Horn, puis la deflagration électrique..C'est la rage d'un groupe vigoureux et inspirés.

"Fazer", "Head To Wall", "Dine Alone", "Freezing Process" et j'en passe, ces morceaux sont terriblement honnêtes, la rage est intacte, la puissance de ces riffs est énorme, l'émotion telle une envie de se venger, de refuser l'inacceptable. Rien à dire, Quicksand est un groupe énorme et ce Slip en donne toute l'ampleur. Quicksand restera dans la mèmoire collective pour cet album qui mérite à lui seul de figurer dans votre discographie pour tout ceux qui ont aimé le grunge, le rock indé nineties, le punk ou la no-wave.
Helmet, Handsome furent inspirés par cet album qui vous vrillent les oreilles comme savent le faire les furieux, Zack De La Rocha ou Grady Avenell.
Bref, cet album est une bombe !
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
281 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?