Echo Is Your Love

Paper Cut Eye

Paper Cut Eye

 Label :     If Society 
 Sortie :    novembre 2004 
 Format :  Album / CD   

Echo Is Your Love vient du froid, de Finlande. Pourtant le rock du groupe nordique n'a rien de glacial, au contraire, leur musique est enflammée et souvent bouillonnante.
Nul doute que ces Finlandais ont beaucoup écouté Sonic Youth avant de publier leurs abums: évoluant au sein d'un univers rock totalement noisy, souvent très speed, et n'hésitant pas à s'orienter clairement vers des choses beaucoup plus bruitistes (quelle merveille d'ailleurs ce "Adult Situation No Kisses" !), il est difficile de parler de ce troisième opus de Echo Is Your Love sans évoquer la bande de Thurston Moore. Un petit (gros ?) côté Sonic Youth donc, mais l'ombre des Blonde Redhead est également de la partie; le chant habité de Nea Helsto y étant pour beaucoup, il faut bien l'avouer (impossible d'ailleurs de ne pas penser à Kazu à certains moments comme sur ce "Tuua" tout en intensité). Pour vulgariser la chose, Paper Cut Eye aurait très bien pu être l'album manquant de Blonde Redhead entre La Mia Vita Violenta et Fake Can Be Just As Good, rien que ça !
Les comparaisons faites, il est évident que Echo Is Your Love mise énormément sur l'impact des guitares. Mais ce n'est pas tout. Il se dégage de cet album un réel dynamisme. La dépense d'énergie proposée semble bien loin d'être feinte, et la tension parvient régulièrement à se faire la part belle. A chaque instant il est possible de guetter le moment où tout va s'accélérer, où tout va s'emballer jusqu'à devenir totalement imprévisible et incandescent.
Et puis, sorte de pied aux onze titres proposés ici, Echo Is Your Love choisit de terminer son album sur un douzième titre, où la noise est totalement effacée, et où un post-rock instrumental superbe (qui n'avait pas lieu d'être jusqu'alors) vient conclure ce Paper Cut Eye dans un calme d'une sérénité étonnante.

Echo Is Your Love parvient à ne pas se limiter à n'être qu'une pâle copie de ses influences. Oui, le combo finlandais réussit à insuffler une véritable âme résidant au sein de cette noise tendue et brumeuse pleine de ferveur et mettant l'accent de bout en bout par la voix d'une Nea Helsto tout bonnement parfaite.
Et dire que je suis passé à côté de leurs deux premiers albums... Va falloir y remédier...


Parfait   17/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
439 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :