Blame Game

Honey And Salt

Honey And Salt

 Label :     Stickfigure 
 Sortie :    mardi 26 juillet 2005 
 Format :  Album / CD   

Il faut attendre la troisième minute du premier titre "Lemon Drops" pour que le math-rock de Blame Game ne donne pleinement sa mesure, atteignant ainsi en mordant. Et puisque le mot (math-rock) est d'ores et déjà évoqué, il faut bien admettre qu'il apparaît très vite que Blame Game a dû passer quelques heures à s'écorcher les oreilles sur les (excellents) albums de Don Cab. Mais si cette influence se fait clairement sentir (en même temps il n'est dorénavant pas évident de donner dans le math-rock et de ne pas rappeler Don Caballero de près ou de loin), elle n'étouffe pas non plus les compositions du quatuor américain, heureusement.
Tout d'abord en apportant à certains de leurs morceaux la richesse d'un saxophone, Blame Game parvient à explorer des terrains soudainement plus free et plus inattendus. De cette manière, "Slidin' Highway" confère à Honey And Salt une facette plus expérimentale et imprévisible, et surtout singularise un minimum Blame Game par rapport à la production musicale actuelle.
De plus, le combo se montre adepte de montées tout en puissance et pour le moins efficaces comme en témoigne "Truly Wash Yourself" qui propose une véritable rampe de lancement pour le chant d'Alex Lambert.
Tiens, Alex Lambert, le chanteur de Blame Game... mais également le batteur. C'est donc lui qui porte à bout de bras cette section rythmique. Car si n'est pas Damon Che qui veut, Alex Lambert parvient néanmoins à proposer d'authentiques passages de bravoure, tant il dévoile une palette élargie en multipliant les changements de rythme, les cassures et les montées en intensité... même si son jeu peut sembler par moment légèrement poussif, mais là, c'est vraiment histoire d'être médisant.
Parce qu'il faut bien avouer que supporter par cette section rythmique lorsque les guitares et la basse réussissent à se greffer sur les efforts gargantuesques de Lambert, le résultat est vraiment séduisant; à l'image de cette fin d'album constituée par "Basilar Membrane" et "Subtle Parts". Ces deux titres à eux seuls suffisent largement à assoire définitivement les qualités de composition du quatuor et leur nature ardente.

Honey And Salt s'impose rapidement comme une galette des plus honorables. En présentant ces neuf titres tour à tour puissants, aventureux, et continuellement bouillonnant, il n'est pas étonnant d'apprendre que Blame Game a tourné avec des groupes aussi divers et variés que Do Make Say Think,Q And Not U, Botch, Zu ou Dälek. En un mot, la classe !


Bon   15/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
894 invités et 1 membre :
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?