Baby Chaos

Safe Sex Designer Drugs And The Death Of Rock 'n' Roll

Safe Sex Designer Drugs And The Death Of Rock 'n' Roll

 Label :     Elektra 
 Sortie :    mardi 20 juin 1995 
 Format :  Album / CD   

Originaires de la banlieue de Glasgow, les Baby Chaos balancent sur cet album une power-pop des plus efficaces, reposant sur de grosses grattes et des vocaux nerveux quoique mélodiques.
Ca joue saturé, lourd ou rapidement, et c'est entrainant au possible, grace à de superbes mélodies soutenues par ces guitares riffantes.
Le singles "Hello Victim" et "Buzz" aux mélodies accessibles côtoient des morceaux percutants comme "Saliva" ou "Go To Hell", la voix de Chris Gordon s'avérant accrocheuse dans chacun de ces deux registres.
Seul "Camel" permet de respirer un peu, croulant ensuite sous les coups de boutoir de "Golden Tooth", avant que "Gazelle Boy", punkisant et "Superpowered", plus nuancé, plus pop et moins rapide mais aussi accrocheur, ne finissent cet album.
Une power pop de première qualité donc, entre Red Kross et Therapy?, sur douze titres dont aucun n'est à écarter.
Un premier essai très réussi.


Très bon   16/20
par Thurstonwill


  Album disponible en import en octobre 1994.


 Moyenne 16.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 03 août 2006 à 12 h 12

Safe Sex Designer Drugs And The Death Of Rock 'n' Roll ou la pochette la plus incroyable du rock 90's, signée J-B Mondino, le photographe et clipper le plus renommé de l'esquade française. On y voit une jeune femme, pas désagréable en plus, coupée au bassin, sur fond rouge, avec un flingue à la main et du sang, du sang coulant le long de son entrejambe et sur ses jambes. A vous le soin de deviner ce qui s'est passé.

En retournant la jaquette, vous pourrez découvrir en quelques titres de chansons les raisons de cette image : "Sperm", "Saliva", "A Bullet For The End", "Hello Victim" et j'en passe. Le ton est donné : Baby Chaos ne donne pas dans le politiquement correct. Et c'est tant mieux.

Côté musique, on est dans du plus connu avec un alternative-rock bien foutu. Les guitares fusent de toute part, avec peu d'excès pourtant, recherchant l'efficacité avant tout. Très peu de soli sur cet album, il s'agit là d'une véritable marque de fabrique pour l'époque où Satriani revenait à la mode et où les étincelles du feu des Guns n'Roses n'étaient pas encore complètement éteintes. Côté voix, peu de surprise également, le jeu de Chris Gordan n'est pas à la démonstration vocale, mais toujours à l'efficacité, à la mélodie. Et c'est bien là que le groupe marque ses points : la mélodie. Implacable sur 11 titres puissants et entêtants, la recette fonctionne à merveille : "Breathe" est un titre qui reste en tête des jours et des nuits durant, un des tous meilleurs titres alternatifs de l'époque. On remarquera aussi les rapides "Buzz" et "Golden Tooth", ainsi que les bons "Sperm" et "Go To Hell".

Si Baby Chaos n'aura pas réussi un disque particulièrement original, force est de constater que Safe Sex Designer Drugs And The Death Of Rock 'n' Roll est un disque particulièrement réussi.
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
126 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused