30 Seconds To Mars

A Beautiful Lie

A Beautiful Lie

 Label :     Immortal 
 Sortie :    mardi 30 août 2005 
 Format :  Album / CD   

30 Seconds To Mars, ou le groupe qui cartonne chez lui aux Etats Unis, mais qui semble ignorer qu'il existe d'autres continents ... car on attend toujours de les voir tourner un jour en Europe ! ...

Deuxième production, A Beautiful Lie sera clairement ressenti comme une déception par ceux (comme moi) qui avaient apprécié le premier opus pour sa richesse, sa minutie et l'intelligence de son concept. Mais pourquoi 30 Seconds To Mars n'échappe t-il pas à cette règle, qui veut qu'un groupe ayant réussi son premier album, s'acharne à répéter la même formule -mais en moins bien- dans le second ? ...
D'entrée, on est supris par le chant de Leto qui a ici clairement perdu de sa singularité et de sa finesse qui étaient les siennes sur l'album éponyme. Beaucoup de beuglements pour rien ici, ou alors pour combler le vide de sens des textes ... Mais crier dans le vide ("The Kill") n'a jusqu'à présent jamais montré de grands résultats.
L'ensemble est très lourdaud, mal fagotté, voire bâclé dans certains cas ("The Fantasy"), et l'on cherche désespérément les petites pépites qui faisaient toute la beauté de leur opus paru en 2002. Le groupe perd son temps avec des ballades mollassonnes sans grand intérêt ("Was It A Dream ?"), ou s'épuisent à répéter des effets sonores déjà mille fois entendus ailleurs.
Evidemment, 30 Seconds To Mars réussit quand même, en bout de course, à nous sortir quelques bons passages, notamment le titre d'ouverture "Attack", facile mais honnête, ou encore "Savior", "From Yesterday" et "The Story", seul vrai morceau avec un fond d'âme.
Deux titres cachés concluent la version import, dont une reprise du "Hunter" de Björk, respectable.

A Beautiful Lie a à peu prés égaré en chemin l'essentiel des qualités du combo qui transpiraient sur le premier opus : le concept, l'univers du groupe, la couleur très marquée de leur musique, l'originalité du chant, l'enchevêtrement des morceaux les uns avec les autres, la finesse des compos, et surtout l'âme du groupe.
Ne reste ici que le superflu, le grossier, le trop facile, le vite fait. Réellement dommage, car il y avait matière à aller vraiment plus loin.


Passable   11/20
par GirlfromMars


  Sortie USA le 30 août 2005.
Sortie européenne le 27 septembre 2005.


 Moyenne 14.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 16 octobre 2005 à 14 h 11

Voilà ça m'aurait étonné... Un bon CD, après, le reste faut le rejeter...
Bon alors je vais me faire l'avocat du diable, il en faut bien.
Certes, 30 Seconds To Mars n'a pas signé ici un opus inoubliable, mais il ne faut pas y cracher dessus comme toutes les critiques semblent le faire. Tout d'abord, il convient d'écouter un peu.

Les deux premiers titres écoutés étaient "Attack", puis "Beautiful Lie", soit les deux premières de l'album. Et bien selon moi elles valent bien les premières du premier album. Force, rythme, subtils mélanges électros, un clip sympathique pour "Attack", non c'est bien du 30 Seconds To Mars. Très encourageant, et j'avais hâte d'acheter le CD.
"The Kill" est une chanson à écouter, reécouter et encore bref pour apprécier, ça ne s'apprécie pas en une fois. Mais elle a son ton et n'entâche pas le CD selon moi. En revanche, "Was It A Dream" est une grosse grosse déception par exemple. Poussive et, il faut le dire, chiante, je la zappe désormais à chaque fois que j'écoute l'album. Et comme elle est 4e, c'est un défaut. Surtout quand on se rappelle "Oblivion", la meilleure selon moi du premier.
La 5, "The Fantasy", est pour moi la meilleure de l'album. Rien que pour son court refrain entrainant, et si elle a moins de mystère que "Buddha For Mary", elle n'en est pas moins charmante. A ne pas manquer.
"The Savior" m'énerve un peu. Voilà le problème, c'est que la meilleure chanson est coincée entre les deux plus mauvaises ! Mais bon "From Yesterday" et "The Story" ont peut-être un air de déjà vu, mais elles s'écoutent très facilement. On arrive à "A Modern Myth", pas mauvaise mais pas vraiment travaillée, et la pause est trop longue.
Car la chanson cachée 11, "Battle Of One", est une incontournable du CD. Comme dans "The Fantasy" ou les deux premières, j'ai retrouvé l'ambiance et le son typique du groupe de Jared Leto. Je n'arrive pas à me décider si j'aime ou pas "Hunter", je ne sais pas vraiment encore...

Bref un très bon CD tout de même, certes pas au niveau de son prédecesseur mais ce n'est pas une raison pour le descendre à tout va. ce son reste néanmoins celui de 30 Seconds To Mars, qu'on le veuille ou non.
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
248 invités et 1 membre :
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?