Lisabo

Izkiriaturik Aurkitu Ditudan Gurak

Izkiriaturik Aurkitu Ditudan Gurak

 Label :     Metak 
 Sortie :    jeudi 19 mai 2005 
 Format :  Album / CD   

Lisabö est un groupe de hardcore basque espagnol dont j'ai découvert l'existence grâce au groupe Experience. En effet, M. Cloup & Co participent au morceau "De Quoi Tenir Jusqu'à Demain" sur ce troisième album du groupe espagnol.
J'ai cru comprendre (je me fie à mon espagnol très moyen) que ce disque correspond à un projet du label Metak (dans leur série des "Pil Pil Sessions") proposant une collaboration entre Lisabö et de nombreux autres artistes; on y retrouve donc: Anari, Experience, Manta Ray, Carlos Desastre, Riddim, Akauzazte, Xavier Erkizia y Selam.
Ce travail commun avec ces différents artistes n'a en rien dénaturé l'essence même de ce qu'est Lisabö depuis ses premiers albums: un groupe de hardcore vigoureux.
Au final on obtient un album puissant: des guitares énervées, une rythmique assommante, des textes forts, des chants lourds et profonds.

Déjà, rien que pour la collaboration avec Experience, l'album vaut la peine qu'on s'y intéresse, M. Cloup y apporte un texte et un phrasé qui lui sont propres sur une excellente musique de Lisabö : très intense et nerveuse qui sied parfaitement aux paroles françaises.
L'album se ponctue de trois intermèdes "Ardoa Eta Odola" I, II et III: courts morceaux assez noirs, sur une mélodie plus mélancolique voire un peu dramatique et un phrasé féminin assez bouleversant.
"Iparrorratza" est un titre assez sombre lui aussi, on y entend une tristesse à la fois dans la voix de la chanteuse, les guitares et la lourdeur du tempo.
Ce que je préfère quand même ce sont les morceaux beaucoup plus puissants. Le titre "El Adiós Que Se Queda" est l'un des morceaux forts de l'album: un duo où se mêlent voix féminine et masculine et des chœurs plus discrets sur une mélodie électrique enivrante et nerveuse.
"Ahora Canción Rota" est d'une efficacité désarmante: morceau intense à la fois dans le son que dans la voix éraillée du chanteur, déclamant son texte avec une telle force que même si je ne comprends pas vraiment ce qu'il raconte, je suis absolument conquise du début à la fin.

Je conseille vraiment l'écoute de ce disque considéré par le public espagnol comme un très bon album du groupe basque.


Très bon   16/20
par Sfar


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
158 invités et 1 membre :
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...