For Against

Echelons

Echelons

 Label :     Independent Project 
 Sortie :    mardi 04 août 1987 
 Format :  Album / CD   

Pourquoi For Against n'a t-il jamais eu le succés qu'il méritait ?
Parce que ce groupe venait du Nebraska et non de Londres ? Parce qu'il figurait sur le catalogue du label obscur Independent Project et non sur 4AD ? Peut importe si on suppose que la réédition de l'oeuvre de ce trio est une affaire de nostalgiques, à l'heure actuelle où on ne sait plus quoi faire, ni écouter, exhumer un groupe comme celui-ci apparaît vraiment pertinent.
Il est bon de réentendre une musique pareille où le talent s'insinue dans toutes les notes.
Plus anglais qu'américain dans ses influences, For Against pratiquait dès ce premier album mythique un son qui rappele la cold-wave ou la pop arty de New Order, notament grâce à une ligne de basse splendide et dont le rôle mit en avant est de dessiner des mélodies somptueuses, chose plutôt inhabituelle pour un tel instrument mais qui était très en vogue à cette époque. Autrement les chansons sont toutes impeccables, sobres, éthérées et délicates, quelque part entre poésie volatile et noirceur discrète. Une véritable merveille d'élégance, chainon manquant entre Echo & The Bunnymen et Kitchens Of Distinction. Le manque de notoriété de cette formation peut s'apparenter à une honte et on se demande pourquoi l'Europe ne leur a pas fait un pont d'or. Seul le label Word In Music comble les lacunes. En espérant que tous les autres albums soient eux-aussi réedités.
Production brumeuse, guitares claires, atmosphère évasive et torpeur charmeuse, cet album est un pur chef-d'oeuvre à l'orée de laquelle les groupes actuels feraient bien de prendre des leçons; l'adage se vérifie: "préférer l'original à la copie".
Mais ce qui envoûte le plus sur Echelons, c'est le caractère délicieux des voix, touchantes et naïves. En ce temps là, c'était absolument nouveau. Ces voix douces, légères, aspirées et inspirées ajoutent une touche de magnifiscence à cette pop féérique. Et nul doute qu'elles inspirèrent bon nombre de formations par la suite, notamment Ride, Pale Saints ou Slowdive, orfèvres d'une pop romantique avec le courant shoegazing, plus de trois ans après.
C'est ce qu'on appele un album fondateur.


Excellent !   18/20
par Vic


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
372 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard