The Chills

Submarine Bells

Submarine Bells

 Label :     Slash 
 Sortie :    mardi 20 février 1990 
 Format :  Album / CD  K7 Audio   

Est-ce parce que ce groupe est issu de Nouvelle-Zélande ? ... Toujours est-il qu'on dirait que sa pop est pure et toute neuve, comme si elle s'était faite une nouvelle peau. Une sorte de musique maniérée, naïve et innocente.
Eloignée de tout barycentre, cette île a vu arriver au compte-goutte et à retardement les influences d'Amérique ou d'Angleterre. Ainsi à la fin des années 80 arrivaient les meilleurs, les autres étant coincés aux douanes.

C'est dans cet esprit de re-découvreurs, incrédules et réceptifs, qu'émergea une poignée de formations (The Bats, The Verlaines ...), adeptes de pop psychédélique lumineuse. Leur label Flying Nun était un lieu d'échanges culturels et d'éclosion, mais surtout l'occasion de transactions de substances et autres accessoires aux trips planants.
Les plus célèbres étaient sans conteste The Chills, qui en une décennie allaient réussir à renverser les équilibres et à faire parler de ce pays tout petit et éloigné de tout.
Bien sûr Martin Phillips était énormément inspiré par les groupes affiliés aux belles mélodies, aux arrangements somptueux et aux guitares ligne-claire (The Smiths, REM, Echo and the Bunnymen) ; mais la pureté incroyable de sa musique, son raffinement et son romantisme racé, ne devaient rien à personne. La douceur de la voix de Martin Phillips (qui rappelle fortement Mickael Stipe), la maîtrise du piano, le don pour l'écriture de la pop-song parfaite et la production discrète de Gary Smith, font de l'album Submarine Bells (qui manifestait en défaveur des essais nucléaires français à Muruoa) leur meilleur et leur plus célèbre, en tout cas une pure merveille de pop chaloupée, qu'il faut absolument redécouvrir aujourd'hui.


Très bon   16/20
par Vic


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
722 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...