Grand National

Kicking The National Habit

Kicking The National Habit

 Label :     Sunday Best 
 Sortie :    lundi 24 janvier 2005 
 Format :  Album / CD   

Avec Kicking The National Habit, Grand National nous sert un album de pop dans la plus pure tradition qui soit - à savoir des rythmes légers et entraînants sur lesquels viennent se greffer quelques mélodies tout aussi entraînantes que l'on trouvera tour à tour enjouées, délicates et/ou éthérées - et en y intégrant une légère dose (édulcorée) d'électro.
Ainsi, il faut bien avouer que, pour quiconque se veut client de pop consensuelle et légère, Kicking The National Habit comblera aisément toutes les attentes que l'on peut fonder dans un tel album. Le single "Drink To Moving On" ouvre l'album et annonce tout de suite la couleur de la pop de Grand National. D'ailleurs le second titre, "Talk Amongst Yourselves" suit exactement le même prinicipe: petit riff de guitare acoustique bien (trop ?) propre sur lui sur lequel viennent se poser des voix qui se veulent langoureuses, sans oublier la rythmique de dance-floor pour soutenir le tout. Bref, rien de transcendant, loin de là !
On ne s'attardera pas non plus sur certains titres: le refrain de "Cherry Tree" se complaisant dans le disco le plus abominable, la ligne de basse de "Peanut Dreams" dominant le morceau mais possédant un attrait plus que limité, ces "North Sound Off" et "Daylight Goes" ressemblant à du mauvais Police (oui, oui, il y eût du bon Police... pas beaucoup de vous l'accorde, mais il y en a eu...), c'est dire !... Que reste-il alors pour sauver les meubles ?
Pas grand chose à vrai dire. Il y a bien ce "Playing In The Distance" et ses accélérations électrisées, ce "Boner" aux accents ska permettant à l'album de trouver quelques couleurs, ce "Litter Bin" aérien et léger à souhait... mais cela est loin d'être jouissif, il faut bien l'admettre.

Pour un premier album, Grand National nous présente un album poppy aux sonorités qui n'ont pas grand-chose de nouveau; et qui sont donc loin d'être novatrices. Si au moins cet album respirait la fraîcheur... Mais non, Kicking The National Habit pue le réchauffé.
Mais MTV ayant jeté son dévolu sur le duo, on risque d'en entendre parler...


A éviter   6/20
par X_Jpbowersock


 Moyenne 4.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 23 novembre 2005 à 14 h 45

Aïe aïe aïe... Quelle déception. Tout était pourtant très bien parti: le single annonçant le disque, "Drink To Moving On", était excellent et laissait présager le meilleur... Malheureusement pour voir un morceau plus représentatif de l'album, il aurait fallu écouter le deuxième single, "Cherry Tree", complétement nul... Je ne m'attendais vraiment pas à un tel désastre en empruntant ce disque à la médiathèque (encore heureux que je ne l'aie pas acheté ! )... On lance donc le disque, et il commence bien, puisque le premier morceau est "Drink To Moving On"... Soyons honnête, c'est le seul bon morceau de l'album. A la fin du morceau, tout s'effondre avec l'arrivée de "Talk Amongst Yourselves", et ça continuera jusqu'à la fin du disque: tous les morceaux se ressemblent, les structures sont toujours identiques, les voix sont, à l'image de Cherry Tree, ridicules, et très vite, on s'ennuie... Et on a plus très envie de réécouter l'album après l'avoir fini. Il est difficile de faire une chronique d'un disque raté, et c'est encore plus difficile pour un disque chiant... Ici, il ne se passe rien, tout est sans intêret, le vide total. On peut se demander comment Grand National a réussi à écrire Drink to Moving On... Le seul morceau qui lui rapporte des points. Une catastrophe, à acheter pour votre pire ennemi...
Nul   3/20







Recherche avancée
En ligne
303 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused