Kelly Joe Phelps

Roll Away The Stone

Roll Away The Stone

 Label :     Rykodisc 
 Sortie :    mardi 26 août 1997 
 Format :  Album / CD   

Que ceux ou celles qui ne sont pas prêts à se laisser envoûter n'aillent pas plus loin ...
Ce disque, deuxième album de Kelly Joe Phelps, me suit depuis pas mal d'années, et c'est un des rares vers lequel je me tourne quand tout le reste me semble fade.

Cet album est un enregistrement solo voix/guitare, entièrement chanté et joué par KJP lui-même. Kelly Joe Phelps est guitariste, mais cette affirmation ne révèle qu'une partie de la réalité. Il tape du pied, tapote le rythme sur la caisse de sa guitare, gémit parfois, et surtout il chante, d'une voix très profonde, presque envoûtante, des textes courts mais assez subtils.
La moitié des morceaux est jouée en slide, le reste en position normale (quelques morceaux sur une 12 cordes), et on pourrait classer facilement cet album dans la catégorie 'blues', même s'il revendique clairement des influences du gospel. Il suffit de lire les titres pour s'en persuader : "Without The Light", "Hosanna", "When The Roll Is Called Up Yonder". Ce dernier est une adaptation d'un morceau écrit par un pasteur il y a plus de 100 ans !

A écouter au calme, au beau milieu de la nuit, en lisant le petit texte dans la pochette, qui se termine par <<Music serves a grand function in this crazy old world, and all of us, one way or another, are singers. Let your song fly. The rest of us need it>>.
A l'écoute de cet album, ce ne sont pas des mots en l' air.


Excellent !   18/20
par Deep_turtle


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
398 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused