Lake Mary

Slow Grass

Slow Grass

 Label :     White Sepulchre Records 
 Sortie :    vendredi 23 septembre 2022 
 Format :  Album / Vinyle  Numérique   

Derrière Lake Mary, se cache le guitariste américain Chaz Prymek. L'album Slow Grass s'articule autour de deux plages d'environ 20 minutes chacune.

Dans la première, l'artiste semble installé dans un champ au milieu de la nature et se fait entièrement happer par cette dernière. Les notes s'étirent et la guitare se trouve en parfaite symbiose avec cette campagne que l'on imagine paisible et bucolique. Parfois son compère Patrick Shiroishi (saxophoniste aux habitudes plutôt avant-gardistes) vient le visiter pour l'accompagner de quelques notes ou fredonner gentiment. Puis tout s'anime et se met en mouvement.

Dans la seconde plage, Chris Jusell au violon apporte une nouvelle ambiance. Tout est toujours aussi calme et serein même si la complainte du chanteur laisse paraître une forme de spleen qui ne tarde pas à nous atteindre. Puis les instruments s'entrelacent et la nature toujours aussi imperturbable et immuable reprend ses droits.

Cet americana dépouillé rappelle les débuts de Six Organs of Admittance ou des
albums de Daniel Bachman mais ici la technique instrumentale laisse la place à un animisme profond.

Un album d'une lenteur et d'une beauté infinie que l'on ne se lasse de contempler, comme hypnotisé par l'immobilisme d'un paysage.


Excellent !   18/20
par Naum


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
630 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?