Blurr Thrower

Les Voûtes

Les Voûtes

 Label :     Les Acteurs De L'Ombre 
 Sortie :    vendredi 05 février 2021 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

En 2018, j'avais déjà dit tout le bien que je pensais du premier EP de Blurr Thrower : Les avatars du vide. Il va falloir que je récidive pour son premier album.

Les voûtes, ce sont quatre longs titres d'un black metal lancinant pouvant se montrer tour à tour hyper violent, à la frontière de l'hystérie, lyrique, éthéré, hypnotique, aussi repoussant qu'attirant. Par conséquent, ne vous fiez pas à la pochette, elle est on ne peut plus trompeuse. En effet, le contenu est bien "raw", avec notamment un chant incroyable de noirceur haineuse, une lancinance équivalente à celle d'une dent infectée, qui pulse et dont la poche de pus croît lentement.

Les voûtes est donc un album difficile d'accès, loin de la vogue post actuelle qui tend à amoindrir les aspects les plus rebutants du black. Ici, même si un seul homme est aux manettes, il s'efforce de rendre tout le plus agressif possible, s'appuyant sur une production rêche, plus papier de verre que dessous soyeux.

Et outre le chant, c'est bien la virulence des longues parties instrumentales qui rendent les compositions si fascinantes. En effet, la vitesse quasi systématique de l'interprétation ne met que davantage en valeur les quelques rares accalmies qui parsèment le disque, les rendant maladivement angoissantes tant le pressentiment d'une explosion féroce rend le relâchement de l'auditeur impossible.

Avec ce premier album, Blurr Thrower rentre pour moi directement dans la liste des grands espoirs hexagonaux en termes de black metal sans pitié mais pour autant non départi d'intelligence.

Pour peu que cela ait ici un peu de poids : je recommande très fortement.


Très bon   16/20
par Arno Vice


  En écoute : https://ladlo.bandcamp.com/album/les-vo-tes


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
322 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...