Fiona Apple

Fetch The Bolt Cutters

Fetch The Bolt Cutters

 Label :     Epic 
 Sortie :    vendredi 17 avril 2020 
 Format :  Album / CD   

Fiona Apple / Fetch The Bolt Cutters
Scène I Acte I Action ! ça tourne !
Du premier titre, où elle rappelle ne vouloir qu'être aimée, au harcèlement scolaire du deuxième, Fiona nous prévient que la suite ne sera pas simple, comme d'hab, elle parle d'elle de sa vie de ses fêlures, Fiona c'est le CHP comme si vous y étiez...
Dans "Under The Table", elle parle d'un repas familial comme on en a tous connu : Enfant elle avait fait un effort vestimentaire. Une robe noire un peu passée, les cheveux remontés sur la tête en un chignon décoiffé, retenu d'une baguette pour riz cantonais, calligraphiée d'un "chez oncle Chen" flamboyant et des chaussures de randonnées poussiéreuses. Elle avait ajouté un maquillage outrancier pour discothèque, œil de biche, gloss provocant, on aurait juré une gamine ayant emprunté une toilette dans la penderie de sa mère... Elle parlait mal, trop fort, dans ce repas mondain, choquant cette vieille bourgeoisie aux certitudes aussi étriquées que leurs robes et smokings.
Et peu importe que ses parents lui donnent des coups de pieds sous la table, elle n'allait pas se taire.
Dans "Relay" elle s'en prend à un ex... (il fait pas bon la quitter Fiona, "Je te méprise pour avoir fait de ta vie une putain de brochure de propagande".
Sur "Ladies", après une rupture elle reçoit sa remplaçante..."Faites-moi plaisir, je vous donne cette robe, elle vous ira mieux qu'à moi, elle appartenait à l'ex de mon ex."
Fiona c'est aussi des trauma qui ne la quittent pas comme Christine Angot et puis maintenant y'a MeToo, c'est peut-être plus facile pour elle.
"For Her" : Elle s'adresse à un prédateur, un de plus... Bonjour, bonjour, vous vous souvenez, vous m'avez violé dans le lit où votre fille est née.
Des paroles sans ambiguïtés, faut juste aimer la psychanalyse.
Du piano, jazzy, genre Monk, des percussions diverses, casseroles, moquettes, murs et os de son chien décédé, un disque fait à et avec sa maison, où elle vit recluse.
Fetch The Bolt Cutters (amenez les coupe boulons) ... Tiré d'une phrase de Gillian Anderson dans une série policière, lorsqu'elle découvre une victime enfermée dans une pièce où elle fut torturée.
Cara Delevingne et ses chiens Leo et Alphie font les chœurs sur ce morceau.
Elle a eu 10/10 sur Pitchfork, d'accord Kayne West aussi... Après, c'est vous qui voyez


Parfait   17/20
par Ainhoa


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
242 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus