Hand Habits

Placeholder

Placeholder

 Label :     Saddle Creek 
 Sortie :    vendredi 01 mars 2019 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Ça faisait un moment que j'avais repéré Meg Duffy, cette guitariste hippie gentiment barrée qui faisait souffler un vent de psychédélisme dans le chouette big band folk-rock de Kevin Morby. Pourtant, je n'ai commencé à me pencher sur ses productions solo qu'à partir de ce deuxième album de Hand Habits, et je me demande bien aujourd'hui ce qui m'a retenu. Car si on retrouve sur cet album les miaulements de guitare qui enchantaient le "City Music" de Kevin, on y découvre aussi une voix touchante, et surtout une écriture délicate et mélancolique.

Plus construit que ce son prédécesseur, que j'ai fini par écouter un peu plus attentivement à son tour, et qui creusait un sillon planant et rêveur à la manière d'un Atlas Sound, ce nouvel album laisse plus de place aux chansons. Et quelles chansons : "What's The Use" m'a embarqué dès les premières écoutes. Puis ce fut au tour de "Jessica", de "Placeholder", et dans une moindre mesure de "What Lovers Do", même si, quand on arrive à cette avant-dernière piste, un léger sentiment de redite s'installe. Si l'album est parfois inégal, il règne une atmosphère à la fois féérique et mélancolique qui évoque aussi bien ses contemporains Steve Gunn ou Laura Veirs, que les fondateurs d'un folk-rock rêveur et hanté : Neil Young évidemment, mais aussi Joni Mitchell, voire la Nico de Chelsea Girl.
Difficile enfin de ne pas faire la comparaison avec Big Thief, qui a monopolisé l'attention en 2019 avec deux albums, et qui a quitté le label Saddle Creek pour 4AD au moment où Meg y débarquait : l'ambiance est ici moins fiévreuse, le rythme plus posé et les arrangements plus luxuriants. Une chose est sûre : les amateurs de folk-rock planant ont de quoi passer l'hiver au chaud.


Très bon   16/20
par Myfriendgoo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
116 invités et 2 membres
Dylanesque
Thebluegoose
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard