Echoplain

Echoplain EP

Echoplain EP

 Label :     Atypeek Music 
 Sortie :    dimanche 15 septembre 2019 
 Format :  Mini Album / Numérique   

Emmanuel Bœuf, ce ne serait pas le "Guitar Noise Hero" français hyper actif ? Il n'aurait pas joué avec Clément Matheron dans Sons of Frida ? Et il n'aurait pas aussi des liens avec Stephane Vion, de La Diagonale du Fou ? Et ce dernier, il ne battrait pas également la mesure au sein de Velocross dont les lecteurs les plus assidus ont déjà lu la chronique en ces pages ? Cela commence à faire un beau CV pour un premier EP et, surtout, les mecs ont déjà un long passif ensemble. Est-ce que cela a un impact immédiat sur Echoplain ? Ouais mon pote, et pas qu'un peu !
Dès "This is", premier des trois titres de ce premier EP, c'est le carton. Le truc foutraque Noise Hardcore avec un jeu de batterie sec et tendu comme on l'aime, un chant aboyé que des fois tu te mets même à penser à Botch ("For Yourself"), avec la basse ample et la guitare qui dérape, pisse dans les coins en roue libre, comme ivre. Moi, pour tout dire, j'attendais le retour de ces mecs au sein d'un truc bien burné et, de ce côté, Echoplain EP me ravit. C'est plus vénère que Sons of Frida, plus déglingué que Velocross, plus ramassé et efficace qu'Emboe dans le sens où son goût pour l'expérimental est canalisé dans des structures brèves, c'est un peu moins de douze minutes de musique "à l'os", qui va droit à l'essentiel avec la fougue des Portobello Bones et des Jesus Lizard.
Je n'ai qu'un seul regret : que ce soit si court. Moi qui ai délaissé ce genre musical depuis bien longtemps, Echoplain vient me rappeler à quel point cela peut être bon, sale et poisseux quand la rage et l'instinct primitif dominent l'esprit. J'espère que cela n'a pas vocation d'être éphémère car un tel condensé de talent mérite bien plus : j'attends la suite avec impatience.


Très bon   16/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
155 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus