Father John Misty

Live At Third Man Records

Live At Third Man Records

 Label :     Third Man 
 Sortie :    vendredi 28 septembre 2018 
 Format :  Live / Vinyle   

Enregistré le 26 Septembre 2017, Live At Third Man Records sort 1 an plus tard. Father John Misty a profité de ce concert pour graver sur disque des versions acoustiques guitare/voix de 7 de ses chansons. On avait pu avoir un aperçu de ses versions dépouillées grâce au Live At Rough Trade et à différentes vidéos Youtube (notamment une sacrément belle session KEXP en Juillet 2015), désormais on peut les vivre sur un 33 Tour bien enregistré – merci la team Jack White pour ce détail très très important !!

07 chansons donc, 3 de Fear Fun ("I'm Writing A Novel" / "Hollywood Forever Cemetary Sings" / "Everyman Needs A Companion"), 3 de I Love You, Honeybear (l'éponyme / "Chateau Lobby #4 (in C for Two Virgins)" / "Holy Shit") et 1 de Pure Comedy ("So I'm Growing Old On Magic Mountain"). Le Father était un artiste purement folk avant de prendre cet alias, ce disque rappelle donc fortement ses opus signés J. Tillman. Pureté du son, voix toujours aussi belle et portante, performance passionnée, une guitare, une voix et le Father vous retourne, c'est aussi simple que çà.

Ces pistes acoustiques sont, évidemment, plus intéressantes lorsqu'elles permettent d'avoir une version vraiment différente de l'originale, prenez les exemples parfaits de "I'm Writing A Novel", "Chateau Lobby #4 (in C for Two Virgins)" et surtout "Hollywood Forever Cemetary Sings", fini la Country-Rock de la première, la grandiloquence de la deuxième et les watts dangereux de la troisième, place à la beauté sonore d'une guitare acoustique ; tout devient plus grave, plus triste même. Il se permet même d'ajouter des paroles à "Everyman Needs A Companion", qui font rire le public. Merci monsieur.

Le seul reproche que je pourrais faire c'est le manque de dialogue entre le Father et son public – chose qu'il fait très souvent lors de ce type de concert solo acoustique –, mais ici à Third Man Records, il n'y a pas vraiment la place pour ça étant donné que le disque est directement enregistré durant la performance... C'est donc totalement compréhensible, mais un peu dommage tout de même.

Ce Live At Third Man Records permet de dévoiler la face acoustique de Father John Misty pour ceux ne connaissant pas sa précédente carrière ou n'ayant jamais pu mettre la main sur son précédent LP live ; c'est le témoignage d'une belle performance sincère, allant à l'essentiel.


Parfait   17/20
par Beckuto


  N.B. : Deux chansons jouées ce jour-là ne sont pas présentes sur l'album : "Now I'm Learning To Love The War" (sortie en "12'' on-the-spot single", donné en mains propres au public à la sortie) et surtout "Mr. Tillman", jouée pour la première fois et qui sortira en single 5 mois plus tard. Ces 2 chansons ont servi "d'échauffement" pour l'ingénieur du son derrière sa console, comme c'est souvent le cas avec les performances enregistrées à Third Man Records.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
136 invités et 2 membres
Francislalanne
Arno Vice
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?