Les Garçons Bouchers

On A Mal Vieilli ...

On A Mal Vieilli ...

 Label :     Boucherie 
 Sortie :    1990 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio  Numérique   

C'est bizarre de parler des Garçons Bouchers aujourd'hui - nom qui ferait tâche de sang dans une communauté vegan - en rapport à une période depuis longtemps révolue. Hormis les groupes existant encore du mouvement alternatif d'il y a trente ans comme Pigalle, avec lequel François Hadji-Lazaro tourne toujours, et Les Wampas, pour citer les plus connus, que reste-t-il d'autre ? Dans le registre "Que sont-ils devenus ?", le chanteur Pierrot Sapu a trouvé la foi et est aujourd'hui aumônier au Secours Catholique dans le sud de la France. Le guitariste Riton Mitsouko est décédé il y a plusieurs années. Pour les autres membres, je n'en sais pas plus. Quant à la petite Gladys mentionnée sur la pochette présente, elle a bien dû grandir depuis 1990.

Réécouter On A Mal Vieilli..., c'est un peu remonter le temps, redevenir un gamin, (re)venir dans ou (ré)imaginer si on n'y a pas vécu, un Paris avec des quartiers où ça devait tonitruer dans des bars et des rues entre ballons de rouge et bouteilles de bière qui devaient se vider à flot. C'est revenir à ces dernières années dans un lycée de province à envoyer bouler des minettes qui devenaient émotionnellement incontinentes dès qu'elles parlaient de Mark Boyce ou des New Kids On The Block en s'imaginant, nous, de l'autre bord, être des hommes en écoutant des trucs de durs tout en s'octroyant une crédibilité virile de crétin ... C'est de se dire que les danses de l'été étaient de la merde en se foutant de la gueule des moutons estivants à l'écoute de "La Lambada On Aime Pas Ça", version piratée du tube de Kaoma. C'est se rendre compte qu'il y a des chansons qui restent encore actuelles aujourd'hui comme "Sale Gueule" et le caustique "Les Vieux A La Poubelle", sans oublier "Guerre" où les régions françaises sont citées à la fin du morceau, ce qui prêtait à rigoler hier mais peut-être moins de nos jours (aglagla !). Les Garçons Bouchers aimaient puiser dans le vivier de la chanson française comme ici avec "Je Ne Suis Pas Bien Portant (J'Ai Le Rap Qui Dérape)", chanté jadis par Gaston Ouvrard dans les années 1930 et "Je M'éclate Au Sénégal" des Martin Circus dans des versions astiquées à la sauce punk avec un son d'une guitare qui hache parfois les ouïes à la tartare.

L'album est empli de chansons gouailleuses autant que dramatiques ou joyeuses, emmenées avec élan par les chants de Pierrot Sapu et François Hadji-Lazaro, disque empli d'humour souvent dans un goût à la provocation ou d'autodérision ("Je Hais Les Garçons Bouchers"). Il est à prendre comme un pot-au-feu keupon mariné dans la bière ou le vin sortis des comptoirs d'un soir de gig, qui sait allier guitare agressive, boîte à rythme, cuivres et instruments plus traditionnels comme l'accordéon et le violon, où l'on prend le temps de danser une java ou un psychobilly ("Comment Vous Parler De La Mort" avec Alain Wampas, contrebassiste autrefois des Wampas puis des Happy Drivers) entre deux pogos (si on est toujours bien portant, non gagné par l'arthrite ou la sciatique, "crouic crouic" !).


Sympa   14/20
par Pascha


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
168 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :