The Wendy Darlings

We Come With Friendly Purposes

We Come With Friendly Purposes

 Label :     Autoproduit 
 Sortie :    vendredi 02 janvier 2009 
 Format :  Album / CD  Numérique   

(L'auteur de cette chronique est un chieur qui ne veut pas noter la musique. Par défaut, il met 20/20 partout et cette note n'engage que ceux qui veulent la prendre au sérieux)

Que les lecteurs qui ne sont pas familiers avec la faune de Xsilence me pardonnent cet écart, je voudrais dire un mot sur les groupes prometteurs qui sortent un premier EP prometteur. On en a vu passer certains ici, dont un de sinistre mémoire, défendus par les plus belles plumes en dépit de tout bon sens. Je sais par conséquent que la méfiance et le soupçon vont peser sur ce qui suit. J'en suis bien conscient mais je ne peux pas reconstruire à moi tout seul ce qui a été défait par d'autres. Il vous faudra vivre dans la foi ou composer avec le doute.

Bref, les Wendy Darlings sont un trio guitare-basse-batterie de Clermont-Ferrand qui a le bon goût d'habiller ses mélodies sixties d'une énergie twee-punk communicative. A ce titre, We Come With Friendly Purposes, ce premier EP prometteur et sa pochette montrant des soucoupes volantes en plein acte de destruction, est tout ce qu'il y a de plus contractuel. Car même l'auditeur le moins attentif se rendra compte qu'effectivement, c'est en toute amitié qu'ils emportent tout sur leur passage. [1]
Prenez le titre d'ouverture, "Get Up". Ça commence comme une cour de récré, ou une sortie à la plage, avec une ligne de chant pas possible, qui doit autant aux Vaselines qu'au meilleur des Violent Femmes (là je pense clairement à "Blister in the Sun"). Prenez les titres suivants. Des chansons de girl groups jouées avec la patate riot grrrl (versant Bratmobile plus que Bikini Kill), des tubes phil spectoriens joués en mode DIY lo-fi. Des paroles sur des garçons stupides, sur des enormous pop, Kojak ou allez savoir quoi d'autre.
"A spoonful of sugar helps the medicine go down" chantait Mary Poppins. Ben ouais tu m'étonnes. Avec un talent mélodique comme ça, ils pourraient te chanter un article du Monde Dipomatique, on serait tous en train de claquer des pieds et de taper du doigt. Ou un truc dans le genre.

Je finis mon concert de louanges par quelques informations pratiques à destination de deux types de publics typiquement xsilencieux. Les généalogistes seront ravis d'apprendre que Baptiste, le batteur, a un temps fait partie du Delano Orchestra, autre belle formation clermontoise, dans un registre qui était à l'époque un peu plus sparklefolk que sur leurs derniers albums. Quant aux complétistes, ils feront leur miel du reste de la discographie des Wendy : à ce jour, un excellent EP (Not a Match Made in Heaven) et deux albums sortis chez rien de moins que ce respectable label anglais qu'est Odd Box. De quoi affirmer avec certitude que le groupe a, par la suite, su tenir les nombreuses promesses que portait en lui ce fantastique premier EP.


Intemporel ! ! !   20/20
par Santiagoo


  [1] Et ne me demandez pas si ça a un rapport avec le "We Come in Peace" des martiens dans Mars Attacks!, j'en sais pas plus que vous là-dessus

Ecoutable sur https://thewendydarlings.bandcamp.com/album/we-com ... y-purposes


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
152 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :