Hélice Island

Hélice Island

Hélice Island

 Label :     Zéro égal Petit Intérieur 
 Sortie :    vendredi 25 janvier 2019 
 Format :  Mini Album / CD  Numérique   

Et si Hélice Island devait être le premier groupe de Zéro égal petit intérieur que je n'appréciais pas ? Merde. En fait, tout est de la faute de cet "Anytime" qui ouvre l'album, trop marqué Sonic Youth à mon goût et, je suis bien désolé de l'avouer, du chant dont je n'apprécie pas le style (ou le flow si je puis dire), alors que ça passait crème dans feu Sons of Frida. Et plus j'écoute les six titres, plus je me rends compte que c'est définitivement ce point qui me rebute sur Hélice Island alors qu'un titre tel que "Back in the Room" dégage la même sublime mélancolie qu'un NYC Ghosts & Flowers de qui l'on sait, sans compter que l'absence quasi totale d'instruments électriques ouvre grand la porte à des perspectives mélodiques jusqu'alors inexploitées par ces musiciens aguerris.
Après, je regrette également la présence de textes trop répétitifs, sur "Anytime" donc mais également "Queen of the River" par exemple, dont je déplore également la légèreté, le côté aigre-doux marqué alors que la montée toute en tension rentrée de "Wrong" fonctionne à merveille.
Pour moi, c'est bien lorsque la formation s'engouffre pleinement dans le dépouillement, le minimalisme, et que les cordes s'expriment librement que l'identité et la beauté de la musique se déploient, le chant féminin s'avérant plus en adéquation avec la teneur du propos, même s'il souffre lui aussi du même problème de positionnement mélodique. D'ailleurs, si j'allais au bout de ma pensée, je dirais que Hélice Island pourrait parfaitement être un groupe purement instrumental, ou alors il faudrait que l'utilisation des voix soit peut-être différente, ne cherchant pas forcément le mélodieux (avec un aspect désenchanté ou nonchalant trop présent).
Comme il s'agit d'une première sortie, il est possible que la formation se cherche encore dans l'expérimentation et que le style définitif ne soit pas encore clairement identifié, il reste que pour le moment je ressens cela comme un jet en demi-teinte, coincé entre la douceur des cordes et la volonté d'en faire quelque chose de douloureux et lancinant. J'attends dans tous les cas la suite car, pour écrire une chanson telle que "Back in the Room", il faut avoir du talent et je ne doute absolument pas que ces musiciens en aient.


Pas mal   13/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
81 invités et 1 membre :
Arno Vice
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?