Foggy Bottom

Une Histoire à L'envers

Une Histoire à L'envers

 Label :     Twenty Something 
 Sortie :    mercredi 30 janvier 2019 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Après nous avoir enchanté ces dernières années en rééditant quelques classiques de l'indie rock français des 90's (Thompson Rollets, Les Thugs, Sixpack, etc.), Frank Frejnik, Eric Sourice et Silvère Vincent, fondateurs du label Nineteen Something, ont décidé de continuer l'aventure, au présent, en créant une branche pour les nouveautés appelée Twenty Something. Après Lane et Zero Gain, ils ont eu la bonne idée de signer les excellents et trop méconnus Foggy Bottom pour les accompagner sur leur troisième album. Eric Sourice, ex chanteur guitariste des Thugs, n'a pas dû hésiter longtemps à l'écoute de la démo du trio de Thionville car on retrouve quelques similitudes sonores entre feu son quatuor angevin et les mosellans.

Guitares hypnotiques, rythmique puissante, claviers pour les solos, chant en retrait et mélodies simples, on pense effectivement aux Thugs des 2 derniers albums (Nineteen Something et Tout doit disparaitre) sur ce très réussi Une histoire à l'envers. Pour le reste, on sent que "les 90's ça leur colle à la peau" et que les 3 premiers albums de Weezer ont dû être une référence importante chez eux (et ils ont bien raison !).

Là où le groupe tire toute son originalité vient du chant en français, qui passe ici très bien. La voix claire et juste de David et ses paroles sincères donnent une vraie personnalité au groupe. Le reste étant en plus parfaitement maitrisé : chœurs, compos et intrus, on se dit qu'ils ont bien fait de revenir après un break longue durée de 2001 à 2016. Si la scène française a toujours compté dans ses rangs beaucoup de groupes talentueux, on ne peut s'empêcher de regretter qu'à quelques rares exceptions, l'anglais est toujours préféré au français pour des raisons de sonorité. Foggy Bottom prouve ici que le français peut sonner simplement et naturellement, surtout lorsqu'on entend les premières notes de "Je te vois encore" le morceau d'ouverture et son gimmick de clavier entêtant ou le plus mid tempo et mélancolique "Dans ce train".

Au final, on se dit que ce groupe est tout simplement unique. Des héros ordinaires de la classe moyenne, venus d'une petite ville, avec des belles références musicales, littéraires ou cinématographiques comme le prouve leur pochette de disque : une photo de la Citroën SM d'Yves Montant dans le film "César et Rosalie" de Claude Sautet...du bon goût et du talent ces Foggy Bottom.


Excellent !   18/20
par X_Plock


  écoutable sur https://foggybottom.bandcamp.com/album/une-histoire-lenvers


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
56 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused