Bongripper

Terminal

Terminal

 Label :     Great Barrier 
 Sortie :    vendredi 06 juillet 2018 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Allez Terminal, ce combat c'est le tien, je veux que tu ne réfléchisses à rien d'autre que battre ce satané champion en titre Bongripper, c'est toi le vrai Champion sur le ring ce soir !

Rah merde, il t'attaque direct avec des coups colossaux en pleine tête... allez... ‘tain ça fait déjà 8 minutes que ça dure, réveilles-toi, fait en sorte que ça se calme... voilà, on respire, c'est plus "Slow", tout devient plus claire... et tout recommence à s'accélérer, il ne t'a laissé que quelques minutes de répit... essaye d'esquiver, il ne peut pas être plus rapide que toi... et vas-y qu'il revient à l'attaque en t'envoyant un bon coup dans le bide ! Allez, on repart pour un break d'intensité quasiment à poing unique (comment il arrive à enchaîner les coups aussi rapide avec le même bras ?!)... et allez, v'là-t'y pas qu'il recommence à t'attaquer l'estomac – bah oui, tant qu'il ne te voit pas dégueuler, il continuera, protège toi bordel ! Le combat est loin d'être terminé, ça ne fait qu'un quart d'heure voyons ! Les gros coups bas qui écrasent tout sur leurs chemins pleuvent ; eh vas-y que je vise le bide, eh vas-y que je vise les tympans pour essayer de te déboussoler... tu serais sur scène tu te prendrais une bonne grosse dose de partie rythmique en pleine tronche. Gauche, droite, gauche, droite, vas-y que je t'arrange le portrait, vas-y que je t'emmène dans l'air, comme çà l'air de rien – attends, attends, hé ho t'as pas le droit de tomber au sol... ne me fait pas croire que c'est tout ce que tu peux supporter, allez relève-toi ! T'es dans les vapes ? Tu te demandes ce que tu fais là ? Mais t'as un combat à gagner coco, tu ne peux pas laisser ton esprit divaguer, tu dois te reconcentrer sinon tu sais ce qui t'attend ? "Death" !

2è souffle, t'as pas le temps de respirer ; allez, à peine tu t'approches que le mec t'en remet plein la tronche, toujours avec cette classe innée, il n'est pas excité le loulou ; il n'a pas besoin de t'étudier, à peine il te voit qu'il sait déjà comment te croquer. Tu ne peux même pas crier à l'aide, tu ne peux pas abandonner, t'es sans voix, tu supportes et on verra bien si tu survivras... mais au fond je sais très bien que tu prends du plaisir à recevoir, progressivement, par mouvements. Regarde-le, il s'amuse avec toi, il accélère quand tu t'y attends le moins, puis il reprend son rythme normal, ni trop lent, ni trop excité. Et son jeu de jambes, il les croise ce fou ! T'entends ces "Tata tatata ! Tata tatata !", écoute-les, ça devrait t'aider à deviner la suite... voilààà, bonne esquive, tu savais qu'il allait prendre son temps pour ce coup-ci et t'as su l'éviter parce que tu commences à bien connaître son jeu. Ah... fini ? OH PUTAIN NON ! Il s'est mis en mode "méga-rage"... euuuh là, bonne chance, je ne sais pas quoi te dire... je viendrais te voir à l'hôpital, parce que là tu vas t'en prendre plein la gueule ; d'ici je peux entendre ses battements de cœur, on dirait les tambours avant que la grande bataille débute, tu vas sérieusement en chier, petit. OUCH la grosse mandale que tu t'es pris... putain je ne sais pas si tu vas pouvoir te relever... des spasmes... allez, tu peux le faire... enfin, je crois... aide-toi de la corde pour te relever, non ne retombe pas, il ne te reste plus beaucoup de temps là, tu vas peeeerdre !! *cri de rage* VOILÀÀÀ çà c'est mon champion ! Allez ! Prend les choses en mains, il commence à fatiguer, il réfléchit à comment te remettre au sol, toi pense seulement à comment le tuer... oui à comment le tuer, ce n'est plus du sport maintenant, tu dois le rétamer surtout après tout ce qu'il t'a fait endurer. Voilà, c'est çà, travaille-le, reste proche de lui, je veux de l'intensité, je veux entendre le public crier comme des sauvages, je veux des coups bien portés, des coups intelligents, soit progressif comme il l'a été, varie le tempo, ne frappe pas toujours au même endroit, aventure-toi là où tu vois qu'il fatigue ; il t'en remet une couche ? Fait de même ! Vous faites jeu égal, mais tu commences à prendre le dessus... allez !!!! YEAAAAH le coup fatal ! Porte-lui le coup fatal ! Voilààà, çà c'est mon champion, regarde-le étalé au sol, il pensait pouvoir te fatiguer, tu l'as eu à son propre jeu ! J'ai toujours cru en toi !

Doucement, mais sûrement, tout en progression, apprendre de l'autre pour le surpasser ; ça sera la leçon du jour. Bien joué mon grand !


Excellent !   18/20
par Beckuto


  Écoutable sur
https://bongripper.bandcamp.com/album/terminal


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
130 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?