Wir Sind Helden

Soundso

Soundso

 Label :     Labels, Reklamation 
 Sortie :    vendredi 25 mai 2007 
 Format :  Album / CD   

Troisième album de Wir Sind Helden, Soundso fut enregistré rapidement après la tournée accompagnant Von Hier An Blind et la naissance du premier enfant de Judith Holofernes et Pola Roy. Là encore, le succès au pays de Falco et de Modern Talking ne s'est pas démenti, mais la bête est-elle de la même qualité que ces prédécesseurs?

Au sommet de la gloire retrouvée et avec l'harmonie procurée par l'arrivée d'heureux évènements, on aurait pu présager d'un retour à des mélodies plus légères, à l'instar de ce qu'avaient proposé des groupes comme Weezer et Ash en 2001: un retour aux hymnes Pop efficaces après le doute et la remise en question. Or, Soundso n'est pas comparable en qualité et en thématique à ce qu'ont pu être le Green Album et Free All Angels.

Force est de constater que Soundso tourne quelque peu en rond. L'écriture et les mélodies sont toujours-là, mais là encore le côté plus mélancolique, voire parfois terne l'emporte. Fait plus grave, le groupe commence à s'auto-plagier. "Kaputt" et "Hände Hoch" sont des décalques de "Denkmal", même si le dernier cité réussit à proposer une mélodie sensible et de qualité.
Le gros problème de ce disque est sans doute son milieu: on a succession de titres mid-tempo, qui ont de la peine à s'inscrire durablement, ce qui est un problème lorsqu'ils acquièrent par la suite le statut de singles. Ainsi, "Soundso" ne peut prétendre à être emblématique et "The Geek (Shall Inherit") est assez plat et n'est au final qu'une copie de "Nur Ein Wort".
Le début était pourtant prometteur avec l'énergique et nerveux "Ode (An Die Arbeit)", toujours avec des paroles critiquant avec humour et ironie la société de consommation. "Die Konkurrenz" poursuit dans la même veine, tout en fête et avec un break inattendu et savant mélodiquement. On trouve aussi sur la fin le très sympathique "Endlich Ein Grund Zur Panik", qui est lui aussi bien survitaminé, mais là-encore nous ne sommes pas très loin d'une formule (celle du génial "Guten Tag").
"Stiller" est une belle réussite mélodique, pleine de tendresse et de mélancolie, restant supérieur au titre "Lass Uns Verschwinden" qui clôt l'album. Habitués à nous faire le coup du titre calme et doux pour terminer leurs disques, on a encore malheureusement cette sensation de redite, malgré des guitares Curesques lancinantes et pleureuses.

Soundso sera d'ailleurs l'avant dernier album de Wir Sind Helden, ces derniers préférant se séparer avant de définitivement perdre la magie. Ils auront malgré tout régné sur le Pop Rock allemand des années 2000, et auront su proposer des chansons de qualité pour un large public. La formule gagnante étant reprise par eux-mêmes que par leurs nombreux ersatz, la lassitude ne pouvait que gagner. Soundso reste un album correct, malgré son manque d'inventivité, mais c'est dommage lorsqu'on sait que Wir Sind Helden pouvait proposer quelque chose d'excellent dans sa simplicité !


Correct   12/20
par Machete83


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
286 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard