The Babe Rainbow

The Babe Rainbow

The Babe Rainbow

 Label :     Flightless 
 Sortie :    vendredi 02 juin 2017 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

The Babe Rainbow c'est un peu la bande-son parfaite de la Salvation Mountain du regretté Leonard Knight, ce lieu rempli de Paix et d'Amour ; jardin pas vraiment secret des Hippies.

The Babe Rainbow ont une machine à remonter le temps, ils sont allés dans les 50's, les 60's et les 70's, ont étudié les différents styles musicaux de ces décennies (Funk, Rock, Pop, Folk, Psychédélique, Country, Blues, Disco, Soul), sont revenus en 2017, se sont réunis en studio et ont composé ces 12 petites perles. Le pire dans tout çà c'est que cet énorme patchwork de sonorités diverses s'assemble à merveille, ça sonne tellement homogène alors que les styles fusionnent souvent entre eux au sein d'un même morceau, on n'a pas l'impression que ça arrive comme un cheveu long sur la soupe avec un petit pétale de fleur, c'est une partie de l'Histoire de la Musique qui est représentée sur ce disque et c'est juste la classe totale.
Les trois mecs sont doués (et ont de belles voix en plus), ils font peut-être illusion avec leur image d'Hippies – quoiqu'ils n'ont jamais vraiment disparu, ils sont juste moins nombreux ou moins démonstratifs –, mais quand il s'agit de musique, on y croit et on doit y croire car ça respire la véracité, cet Art est intemporel, évidemment il nous rappelle des années passées, mais en soi, un style musical n'appartient pas à une période. La quasi-totalité des mélodies sont captivantes, dansantes ou simplement entraînantes, l'ambiance est à la rigolade et sert à la décontraction, guitare acoustique, électrique, drobro, basse, batterie, percussions, claviers, sitar, violon, flûte traversière, on a affaire à des multi-instrumentistes qui invitent même une jeune femme (je crois) pour prononcer quelques paroles en Français – pas très inspiré il faut le dire : "Retrouve ton vrai visage, ne soit plus un mirage, rentre à la nage et prend le virage qui te ramène au village, oublie ton âge et garde cette image des étoiles dans les nuages" ("Survival In The 21st Century") ou encore "Je suis le bel arc-en-ciel, de la mer je suis le sel, les animaux sont mes amis, vient donc dormir dans mon lit / Je suis le bel arc-en-ciel, comme l'ours j'aime le miel, 2016 rime avec joie, l'année du singe n'est que pour toi" ("Monky Disco") ou le plus marrant, avec l'accent bien prononcé "Fallait surtout pas écraser la queue du chat, non non fallait pas" ("Superstition Shadow Walk")... un simple gimmick on va dire (retenez-vous de rire).

Ce disque c'est surtout du ressenti, c'est très loin d'être prise de tête, c'est extrêmement bien fait, peut-être que ça fera seulement illusion le temps d'un seul album, mais sincèrement c'est loin d'être un problème ; soyons hippies, vivons l'instant présent accompagné de The Babe Rainbow et laissons nous aller au son de cette douce et enivrante musique.


Excellent !   18/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
203 invités et 1 membre :
17 seconds
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :