Ariel Pink

Dedicated To Bobby Jameson

Dedicated To Bobby Jameson

 Label :     Mexican Summer 
 Sortie :    vendredi 15 septembre 2017 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Le nouvel album d'Ariel Pink est Dedicated To Bobby Jameson, un musicien Américain des 60's très vite déchu. On pourrait croire qu'avec ce disque il nous plongerait dans une nostalgie des années 60, et bien pas que.

Pour se retrouver 50 ans en arrière, il suffit d'écouter la chanson titre et "Dreamdate Narcissist" qui semblent tout droit sorties d'une fête organisée par des jeunes Mods. Sinon "Another Weekend" qui est bien plus soignée au niveau du son que la plupart des autres titres ("I Wanna Be Young" a été enregistré avec le microphone de son ordi portable ?), peut-être parce que ce titre fait office de premier single avec un clip ?! Cette Pop 60's se rapproche un peu de ce que peut faire Jacco Gardner.

On change de décennie avec "Death Patrol" et "Acting" (nouvelle collaboration avec DaM-FunK), on se retrouve avec des compositions de Funk Disco 70's où l'univers de Sly & The Family Stone essaye de rencontrer celui de Funkadelic, c'est réussi sans être transcendant non plus.

Place aux 80's avec des titres Synth-Pop/Dream-Pop : l'ouverture "Time To Meet Your God" et son petit côté jeux vidéo avec break aérien, "Feels Like Heaven" le troisième single rappelant son groupe préféré The Cure et "Kitchen Witch", petite perle placée en fin de disque. On pourrait même croire qu'un Robert Smith totalement drogué ait composé "Santa's In The Closet". On arrive à la fin de la décennie avec "Time To Live" et son aspect shoegaze malgré une batterie bien typée 80's ; là où Ariel ne dupe personne c'est en piquant le phrasé de "Video Killed The Radio Star" dans sa seconde moitié avant de balancer les guitares enragées.

Et deux petites chansons intemporelles, "Bubblegum Dreams" petite bombe punky pleine de reverb portant bien son titre et "Do Yourself A Favor" douceur acoustique accompagnée d'une mélodie sifflée.

Ariel Pink ne révolutionne rien, il continue son petit bout de chemin en enchaînant les bons albums, emplis de bonnes chansons. Dedicated To Bobby Jameson ne chamboulera peut-être pas votre vie, mais il peut vous faire passer 50 minutes très agréables et c'est déjà bien aimable de sa part.


Très bon   16/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
202 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :