Arkhon Infaustus

Perdition Insanabilis

Perdition Insanabilis

 Label :     Osmose 
 Sortie :    mardi 07 septembre 2004 
 Format :  Album / CD   

Toujours plus noir, plus massif, plus abject, Arkhon Infaustus n'en finit pas de descendre, de se complaire dans la crasse et l'ordure. Peut-être conscient que l'extrémisme de Filth Catalyst pouvait tourner en cul de sac, les Parisiens évitent la redite en explorant de nouvelles facettes de leur créativité : une musique accentuant les atmosphères glauques et nauséeuses ("Genesis Of Loss", "Saturn Motion Thelology", "Profanis Codex LXVI", "Absurd Omega Revelation") sans pourtant oublier la fureur d'antan ("Six Seals Salvation" par exemple), décuplée, à la précision chirurgicale.
Perdition Insanabilis est donc le troisième album d'un groupe qui poursuit son évolution tout en conservant en fil d'Ariane une identité forte et immédiatement reconnaissable. La musique semble s'orienter définitivement vers le Death Métal, le Black des débuts étant désormais davantage présent thématiquement que musicalement. Pourtant, expliquer la musique d'Arkhon Infaustus par ce simple clivage est trop réducteur car il y a quelque chose de plus, de quasiment indescriptible et que l'on ne trouve que trop rarement : une ambiance, un sens de riff, la vision d'une urbanité poisseuse qui inspire la formation et la pousse à régurgiter cette boule d'immondices. On peine à chercher la faille dans ce disque qui varie intelligemment les tempos, soucieux de rendre chaque morceau captivant. Le groupe est sûr de son fait mais avec un sens aigu de l'autocritique afin de toujours chercher à faire mieux. Pas étonnant donc de tomber sur un titre tel que "Whirlwind Journey" : du très gros calibre au final exceptionnel.
A noter tout de même pour ceux qui, comme moi, avaient acheté le digipack dans sa version limitée : il doit y avoir un problème avec le livret puisque certaines photos sont imprimées en double. Si cela est fait exprès, c'est plutôt décevant, sinon, c'est dommage quand on connaît le sens esthétique si particulier d'Arkhon Infaustus.


Parfait   17/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
166 invités et 1 membre :
François Corda
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead