Little Simz

A Curious Tale Of Trials + Persons

A Curious Tale Of Trials + Persons

 Label :     AGE : 101 Music 
 Sortie :    vendredi 18 septembre 2015 
 Format :  Album / CD   

Même s'il s'agit là de son premier véritable album, on ne peut pas dire que Simbi Ajikawo soit une débutante. Alignant les Eps & les mixtapes entre 2010 & 2015, sous son propre label tant qu'à faire, la légende dit même qu'elle aurait commencé à écrire ses textes dès l'âge de neuf ans. Elle aurait pu rester à faire sa petite cuisine hip-hop dans son coin, mais c'était sans compter sur le pouvoir médiatique de Jay Z, qui partagea une de ses mixtapes & fit connaitre son travail à la face du monde, comme il le fit quelques années auparavant avec Riri. Mais Simbi garde son indépendance, elle reste sur son label et nous offre son premier long format en 2015.

Little Simz tient la baraque, du haut de sa petite vingtaine d'années elle impressionne avec son flow, à la fois percutant & très musical, elle rythme les morceaux à elle toute seule, on pourrait presque l'écouter a cappella tant elle maitrise son truc. On a presque l'impression, sur "Wings" par exemple, que c'est l'instru qui la suit, qu'elle impose son rythme, et laisse la place au silence, à la fois omniprésente et appréciant les pauses. Mélangeant les phases de flow brut et de chant plus classique, son grain de voix se pose sur les instrus parfois purement abstract, parfois plus classique mêlant les beats aux instruments, que ce soit un piano ou un sample de cordes. Le tout se développe très simplement en apparence, toujours frontale, rentre dedans mais jamais dans l'agression. Même lorsque les kicks se font plus durs, ils sont magnifiés par l'ambiance générale ("Tainted"), n'hésitant pas à abuser des effets, des tours de passe passe sonore, piochant allègrement dans toute la musique qui a sans doute fait son éducation musicale. Sur "Gratitude" par exemple, en collaboration avec The Hics, elle n'hésite pas à inclure des passages plus r'n'b, ou bien une basse ronflante sur "God Bless Mary", faisant penser à la Lauryn Hill émancipée des Fugees.
ce premier album a une cohérence assez dingue, aucun des titres ne tire la couverture à lui au dépend des autres, même le presque surproduit "Dead Body", petite merveille de créativité oppressante avec ses samples & sa ligne de beats au cordeau se place idéalement dans la tracklist. Il arrive pile au bon moment, laissant le disque se terminer lentement. Même "Full Or Empty", avec son solo de guitare qui, en d'autres endroits pourrait paraître vraiment dégueulasse & too much s'insère parfaitement avec les sonorités presque 80's du titre, en adéquation avec le flow possédé de Simbi.
Quand je vous disais qu'elle laissait la place au silence, qu'elle ne prenait pas toute la place, elle ose même la fausse conclusion avec un titre instrumental, presque trip hop, pour finir en beauté avec "Fallen", parfait exemple de Alt r'n'b moderne, un peu trop court à mon goût, mais il clôt ce A Curious Tale Of Trials + Persons de la meilleure des manières.

Ce premier album de Little Simz est sans doute la passerelle idéale pour les frileux, ceux qui prennent la suite dès lors qu'ils voient le terme r'n'b utilisé pour décrire un disque. Disséminé par petites touches, il ne prend jamais le pas sur le hip-hop pur, mais peut amener certains curieux vers d'autres eaux, je vais vous épargner un name dropping mais avec cette génération qui mélange les genres, les styles, c'est dommage de s'arrêter sur trois lettres, qui au final ne veulent pas dire grand chose.


Très bon   16/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
120 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :