Opeth

Sorceress

Sorceress

 Label :     Moderbolaget 
 Sortie :    vendredi 30 septembre 2016 
 Format :  Album / CD   

Inutile de revenir une énième fois sur ce que fut Opeth au Death Métal, c'est de l'histoire ancienne. Sorceress est donc dans la lignée de Pale Communion, en plus abouti cela dit car plus chaleureux tant au niveau du son que des compositions.
On navigue donc toujours dans les eaux troubles du revival 70's mais avec un groove énorme (l'introduction de "Sorceress" ou encore "Chrysalis") et, surtout, on retrouve à l'occasion des rythmiques qui ne sont pas sans évoquer le passé Progressif de la formation. Pour le reste, c'est du 100% Opeth, les mecs étant incapables d'écrire un mauvais album : solos magnifiques, tant pour les guitares que l'orgue, rythmiques jazzy avec un travail de la section basse – batterie monstrueux et toujours le chant parfait, même si un peu trop lisse parfois dans son registre clair, de Mikael Akerfeldt.
Les plus bourrins d'entre-nous pourront toujours regretter la prépondérance des titres acoustiques qui, sans être des ballades, manquent tout de même de punch en dépit de belles harmonies vocales ("Sorceress 2"). C'est probablement le reproche principal que je ferai à ce disque d'ailleurs : l'approche 70's fait trop la part belle aux aspects les plus Folk alors que j'ai envie que ça swingue, que les mecs envoient un peu de technique, de complexité, comme sur "Strange Brew" par exemple, où là c'est du tout bon.
Peu de chance que les inconditionnels soient déçus et une occasion unique de ressortir sa veste en daim.


Bon   15/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
131 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?