Nikki Sudden

Texas

Texas

 Label :     Numero 
 Sortie :    1986 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Faisons simple. Cet album contient "Death Is Hanging Over Me". Si Robespierre Velvet Basement est incontestablement le meilleur album, c'est bien celui-là le meilleur titre de Nikki Sudden. Un titre imparable justifiant à lui tout seul l'écoute de l'album.

C'est le titre qu'il jouera quasiment systématiquement sur scène jusqu'à sa mort. Cette mort n'arrivera que 20 ans plus tard, rien de prémonitoire là dedans. Difficile pourtant d'imaginer autre chose qu'une obsession chez quelqu'un qui chante la mort avec d'intensité à 30 ans seulement. Pour ce nouvel album Nikki Sudden ne s'accompagne plus de Dave Kushworth mais de Rowland Howard (venu des Birthday Party). On reste dans le style Bolan-Stones en acoustique mais on sent quand même une évolution. On se croirait même dans un album de Noise Rock le temps de "Such A Little Girl". Jesus and mary chain ne sont pas loin du tout. Etonnant. On passera sur les quelques instrumentaux qui n'apporte pas grand-chose, ou ce "When I Left You" trop larmoyant à mon gout pour ne retenir que les bons morceaux. Malgré les quelques faiblesses, Texas s'impose par les fulgurances qui le traversent. La réédition CD l'a couplé avec le bien fadasse Dead Man No Tales augmentant au passage le coté inégale. Dommage ! Alan Mcgee qui le produisait sur Creation était persuadé qu'il deviendrait une star. Il ne manquait rien. Mais il manquera toujours ce quelque chose qui l'aurait fait basculer dans la légende.


Bon   15/20
par Chaurionde


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
117 invités et 1 membre :
WillyB
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...