Abstrackt Keal Agram

Bad Thriller

Bad Thriller

 Label :     Gooom 
 Sortie :    mardi 06 avril 2004 
 Format :  Album / CD   

Avec ce troisième album, le duo Finistérien voit les choses en grand. Si Jacques Dutronc a mis un tigre dans sa guitare, eux mettent du shoegaze dans leur hip-hop électronique. Et bien plus encore.

La lente montée de du morceau titre "Bad Thriller" donne le ton à ce disque bien plus ample que le précédent, mélange de notes égrainé et d'une espèce de drone vaporeux qui monte inexorablement, une lente progression presque sans fin, annonçant la teinte de l'album. Très vite suivi par un "Street Lamp Confession" où l'on retrouve les gars d'Atoms Family. Ce Bad Thriller a vraiment une tonalité très différente du premier, bien plus rock si l'on peut dire, plus construit, plus rentre dedans.
Et la première claque de l'album arrive. "Rivière", ce pur titre d'abstrackt hiphop est une petite pépite du genre. Tant dans la construction, le fond et la forme, le "riff" électronique dévastateur, et ses motifs répétés en boucle, tout est là, tout est dit. Ce disque est d'une cohérence extrême, moins éparpillé dans les guests, bien plus sombre, et vraiment maitrisé. Ils enfoncent le clou avec "Et La Nuit S'Éternise", qui permit à l'époque de faire découvrir Arm, la voix de Psykick Lyrikah. Le rappeur rennais avec son flow ultra littéraire, bourré de références (de Camus à Tolkien) prend toute la place et en même temps se fond dans l'instru des deux producteurs, un morceau définitif, une belle porte ouverte qui permettra aux curieux de se pencher sur Des Lumières Sous La Pluie, le premier album de Psykick Lyrikah.
Les deux titres avec Poor Boy rendent leur hiphop presque pop, en particulier sur "Moore Choice" et son espèce de sanza numérique, sa guitare acoustique et ses clicks & cuts, un joli titre en guise de conclusion, avant le remix de M83 du titre Jason Lytle, déjà présent sur Bad Thriller. Une revisite qui colle parfaitement avec ce troisième album, véritable passerelle entre le hip hop & l'indie rock.

& voilà, l'album est fini, l'aventure Abstrackt Keal Agram aussi. Chacun part de son côté, Tanguy sous le nom de Tepr (pseudo sous lequel il a déjà sorti un album en 2003) et avec Yelle, Lionel va créer le groupe Fortune, va travailler avec Françoise Hardy, avec Rudolphe Burger... Jusqu'à ce jour de fin 2016, où l'on apprend la reformation du groupe en 2017, et sans doute un nouvel album. Vivement !


Parfait   17/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
425 invités et 3 membres
LaEscoba
Climbatize
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...