Candlemass

Nightfall

Nightfall

 Label :     Active 
 Sortie :    lundi 09 novembre 1987 
 Format :  Album / CD   

Depuis que le clip de "Bewitched" a fait le tour des Internets avec l'étiquette de la vidéo la plus ridicule jamais réalisée, j'imagine que nombre de petits auditeurs ont désormais du mal à prendre Candlemass au sérieux, la bonne bouille de Messiah Marcolin respirant, il est vrai, la franche bonne humeur, voire la gaudriole d'un évêque défroqué. Pourtant, s'arrêter à cette moquerie facile serait foncièrement une erreur pour peu que l'on soit versé dans le Heavy Doom Métal. Car en 1987, Nightfall fut tout bonnement incontournable et même une écoute récente ne parvient à prendre cet album en défaut.
Les Suédois atteignent sur ce disque une espèce de climax où tout respire le talent d'écriture. Que ce soit dans la qualité des riffs, l'emphase des claviers, la grandiloquence du chant, les mélodies somptueuses ("Samarithan" putain, cette composition mérite à elle seule un mémorial), la beauté des solos (Lars Johansson, on t'aime), rien, absolument rien, n'est à écarter. Et rien ne prête à sourire. Je ne parle même pas de la qualité de la production, limpide, ou encore de la sublime pochette, aucune faute de goût je l'ai dit.
Il faudrait être sacrément bouché pour ne pas admettre qu'avec Nightfall, Candlemass s'est directement forgé une place au panthéon des formations Métal. "March Funebre" for ever.


Exceptionnel ! !   19/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
130 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :