The Delgados

Peloton

Peloton

 Label :     Chemikal Underground 
 Sortie :    lundi 08 juin 1998 
 Format :  Album / CD   

Peloton est le deuxième album des Delgados. S'il apparaît quelquefois confus voire brouillon, Peloton referme tout de même en son sein quelques réelles merveilles.
En ouvrant l'album avec "Everything Goes Around The Water", titre pop de facture assez classique mais toutefois efficace, les Delgados annonce tout de suite la couleur. Dans cet esprit de morceaux pop bien ficelés, on trouvera "Clarinet" ou le très beau "Pull The Wires From The Wall".
Cependant, le charme des Delgados réside dans l'art d'exceller à intégrer des parties de guitares électriques saturées sur des mélodies simples, touchantes, fédératrices ou envoûtantes. Ainsi, "The Arcane Model", "The Actress", "And So The Talking Stopped" ou "The Weaker Argument Defeats The Stronger" sont de cet hacabit: sur une base pop et relativement simple, ces Ecossais parviennent donc à inclure des guitares électriques qui tranchent avec le thème de départ.
Parmi les morceaux les plus nerveux, "Russian Orthodox" fera plus que retenir l'attention, mais surtout, on trouve ce "Repeat Failure" qui impressionne par la puissance sonore dégagée. Véritable titre électrisé totalement noisy et déjanté, la voix d'Emma Pollock apparaît alors fragile et dénuée d'artifices superflux, sereine comme jamais.
Oui, la force des Delgados est cette aptitude à surprendre leur auditoire. C'est pourquoi Peloton recèle un titre ("Blackpool") d'une mélancolie rare, qui nous fait redécouvrir "Il Est Cinq Heures, Paris S'éveille" au détour de samples déstructurés.

Si certaines compositions peuvent apparaître moins bonnes que d'autres au fil des écoutes, Peloton n'est qu'un signe annonciateur de la suite (magistrale ?) qui se prépare...


Pas mal   13/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
459 invités et 1 membre :
PandoraGo
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?